Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Actunet  / Actunet 2020/2021 


Actunet du mardi 12 janvier 2021

mardi 12 janvier 2021













- Nos voeux pour une autre école - En grève le 26 janvier
- Covid 19, pour le ministère, tout va bien !
- Dépistage, deuxième épisode
- Carte scolaire difficile en vue
- Rythme scolaire
- A venir



Nos voeux pour une autre école - En grève le 26 janvier

Avant toute chose, nous vous souhaitons une bonne année 2021, pour vous et vos proches. Les voeux de bonne santé s’imposent, mais nous espérons aussi que cette année sera l’occasion de retrouver du collectif, tant il est difficile d’être ensemble sans contrainte dans la période. Nos voeux vont aussi à la culture qui nous manque tant, et à la jeunesse, particulièrement mise à l’épreuve en ce moment.

Ensuite, nous formulerons bien-sûr quelques voeux pour l’Ecole. Oui, nous appelons de nos voeux une autre école : une école avec de véritables moyens pour la réussite de tous, une école avec de meilleures conditions de travail, pour les élèves et les personnels, une école où les salaires des enseignants seraient vraiment revalorisés. Mais comme formuler des voeux ne suffira pas, nous souhaitons aussi une année revendicative !

Après une grève d’avertissement en novembre et suite à un Grenelle de non-dialogue social, 5 organisations et fédérations syndicales appellent à la grève le 26 Janvier prochain, parce qu’il est urgent d’obtenir pour l’école les moyens nécessaires à son fonctionnement. Parce que l’école fait face à une crise grave et inédite. Parce que les personnels sont en première ligne et se sentent abandonnés. Parce que la réussite des élèves est menacée. Parce qu’une autre école est possible.

Nous appelons donc à une journée de grève massive le mardi 26 janvier. Soyons nombreuses et nombreux à réclamer ce jour-là un plan d’urgence pour l’école !

Sur le site du SNUipp/FSU
Voir : à J-15 : pour un service public d’éducation



Covid 19 : pour le ministère, tout va bien !

Alors que tous les pays européens prennent de nouvelles mesures, rien ne semble anticipé par la rue de Grenelle. Le ministre continue de répéter comme un mantra qu’on est davantage en sécurité dans les écoles qu’ailleurs. Tant pis si des médecins, y compris le professeur Salomon, s’inquiètent du nouveau variant anglais du virus qui semble circuler bien davantage chez les enfants.
Au ministère rien n’est prévu sur la mise en place de demi-groupes, sur l’aération renforcée des locaux, et tout et son contraire ont été dits sur la vaccination des personnels de l’Education Nationale
Au final, il s’agit encore une fois d’une impréparation que nous n’acceptons pas et c’est une raison de plus pour se mobiliser le 26 janvier prochain.
Lire le communiqué de la FSU



Dépistage, deuxième épisode

Une première campagne départementale de dépistage à des destination des personnels de l’Education nationale a été organisée avant les vacances de fin d’année.

Le SNUipp/FSU32, pas tout à fait aussi satisfait que le DASEN, avait fait remonter quelques couacs, comme le manque d’anticipation et d’information des personnels, l’éloignement des centres de dépistage pour certaines écoles, les plages horaires contraintes. Nous avions aussi rappelé qu’il ne s’agissait pas de la mission des infirmières scolaires et que celles qui acceptaient de le faire ne pouvaient pas assurer leur mission première simultanément.
Nous notons des améliorations pour cette deuxième campagne, car le message arrivé dans les écoles le 7 janvier indique précisément les lieux et horaires des centres de dépistage, même si pour beaucoup d’enseignants, la distance leur permettra difficilement d’en bénéficier.



Carte scolaire difficile en vue

La dotation académique est connue : il y aura 50 créations de postes pour assurer la rentrée 2021, à répartir entre les 8 départements de l’Académie de Toulouse. Ce nombre est en constante baisse depuis plusieurs années, et malgré les baisses d’effectifs, cela pourrait se traduire par des pertes de postes dans la plupart des départements. Car certaines mesures (amélioration des décharges de direction, limitation de l’enseignement à domicile, poursuite des dédoublements dans l’éducation prioritaire, limitation des effectifs en grande section...) auront tôt fait d’épuiser cette maigre dotation. Par ailleurs, il n’est plus question de moratoire concernant les fermetures de classes rurales. Il faut donc s’attendre à une carte scolaire difficile dans notre département. Pourtant, pour un service d’éducation de qualité, ce sont de nombreuses ouvertures qu’il faudrait. Pour cela, ni taxation ni maintien des moyens ne seront acceptables ! Pour ne donner qu’un seul exemple, prenons la situation, assez catastrophique du déficit d’enseigant-es dans le Gers : plutôt que de recruter des contractuels (ou d’essayer d’en recruter), il faudrait ouvrir de nombreux postes de remplaçant.es titulaires.

Comment agir ?

- D’ores et déjà, n’hésitez pas à nous communiquer toute information vous semblant utile pour demander une ouverture ou pour éviter une fermeture. Le Comité Technique Académique (CTA) aura lieu le 18 janvier, on y connaîtra la répartition académique des postes. Les instances départementales (CTSD et CDEN) se tiendront avant les vacances de février. Comme plus de 30% des écoles, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant sur le lien du mail envoyé hier par le SNUipp/FSU 32 sur les boites des écoles.
- Se mobiliser le 26 janvier en réclamant plus de moyens pour l’école.



Rythmes scolaires

Une note vient d’être envoyée aux écoles concernant les rythmes scolaires. Elle indique que chaque organisation étant réputée valable pour 3 ans, les écoles ayant validé leurs horaires à la rentrée 2018 doivent renouveler ou modifier leur organisation en conseil d’école avant le 12 février. Selon nous, cette date butoir a du sens pour les écoles modifiant leur organisation. Pour les autres...
Pour les écoles qui ne sont pas arrivées au bout de la période de 3 ans, une demande de modification de rythme peut être demandée. Auquel cas, c’est avant la date du 12 février. Sinon, il est demandé d’envoyer un état néant.
Vous avez dit simplification des tâches des directeurs·trices ? On aurait pu penser qu’une absence de réponse aurait été suffisante dans ce cas.

Pour rappel, le passage à 4 jours, dérogatoire, est conditionné à un avis favorable du conseil d’école et de la collectivité territoriale compétente. On a souvent vu la décision du conseil d’école non suivie par la collectivité, y compris dans le cas d’écoles souhaitant conserver un rythme de 4,5 jours et se voyant imposer le passage à 4 jours.

De manière générale, la position du SNUipp/FSU est que l’avis du conseil d’école devrait primer pour ce type de décisions.



A venir, infos utiles

La CAPD avancement accéléré concernant les rendez-vous de carrière de l’an dernier (dont ceux ayant été retardés en raison du confinement) aura lieu avant les vacances de février. Elle traitera de l’avancement accéléré des personnels au 6ème et 8ème échelon.

Attention, des collègues d’Auch Centre nous ont signalé que l’IEN n’avait pas remis certains compte-rendus PPCR y compris pour des entretiens passés en janvier/février 2020. Il n’est pas question que ces collègues là soient pénalisés ! Nous intervenons en ce sens. Si vous êtes concerné-es, envoyez un mail snu32@snuipp.fr pour signaler votre situation.

La note concernant la liste d’aptitude à la direction d’école devrait paraître sous peu et les entretiens devraient avoir lieu avant les vacances.

Enfin, surveillez aussi vos mails et votre boîte iprof si vous souhaitez demander un temps partiel, un congé parental ou un congé de formation, la note de service ne devrait pas tarder non plus.

Je me syndique ici !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr