Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Salaire et rémunérations... 


Salaire et Pension, revalorisation pour tous : une urgence !

17 mars 2010

mercredi 17 mars 2010

Depuis deux ans, le Président de la République, les ministres de l’éducation nationale, ont souligné à plusieurs reprises la nécessité « d’améliorer les conditions de travail, le statut social et les revenus » des enseignants .

Les quelques mesures prises jusque là sont largement insuffisantes voire provocatrices, catégorielles et inégalitaires.
Selon une étude menée par la FSU, s’appuyant sur des données fournies par l’INSEE, le pouvoir d’achat des professeurs des écoles, comme celui des autres salariés, ne cesse de baisser depuis dix ans. Et il en est de même pour les pensions.

Pire, les plus jeunes sont aujourd’hui moins bien payés que leurs aînés au même moment de leur carrière.
Le gouvernement explique que « les caisses sont vides » … pourtant, toujours selon l’INSEE, le Produit Intérieur Brut, les richesses de la France, ont augmenté de 22% durant ces dix dernières années.
De là à déduire que ce gouvernement a lui-même choisi de réduire les ressources de l’État !!!

Pour le SNUipp et la FSU, il y a urgence à engager de véritables négociations qui permettent des possibilités réelles de promotion pour tous.

Une politique salariale désastreuse

En 2008, inflation de 2,8%, salaires +0,6% seulement en moyenne.
Pour les années suivantes, +0,5% au 1er juillet, complété en 2009 de 0,3% au 1er octobre.
De 2008 à 2010, les prix auront augmenté de 4,4%, les traitements de 1,9%.

-  Ce qui est envisagé
Selon le ministre, c’est l’avancement d’échelon qui doit assurer le maintien du pouvoir d’achat !!! … alors que plus de 60% des professeurs des écoles partent à la retraite sans avoir atteint le 11° échelon de la classe normale et que seulement 1,39 % d’entre eux intègrent la hors classe.

Et les pensions de retraite ?

- En 2008, année de forte inflation la loi a « opportunément » suspendu la règle de revalorisation des pensions en reportant au 1er avril de la date de revalorisation.
- D’une façon générale, le niveau des pensions baisse lui aussi.
Et cette tendance risque de s’accentuer du fait de l’entrée dans le métier de plus en plus tardive, compte tenu du niveau de qualification préalable requis, et de l’augmentation des durées de cotisation demandées (système de décote).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr