Retour accueil

Vous êtes actuellement : SOCIETE  / École et société 


16000 postes en moins pour 2010

dimanche 13 septembre 2009

Des élèves en plus, des postes en moins, les mobilisations de 2009 doivent se poursuivre !

Des élèves en plus, des postes en moins, les mobilisations de 2009 doivent se poursuivre !

C’est fin juin que le ministère du budget a publié son document d’orientation budgétaire. Après le non-remplacement de 30 600 fonctionnaires partant en retraite en 2009, « l’effort sera poursuivi et amplifié » et ce seront 33 754 postes qui seront supprimés en 2010. L’Education nationale est la première massacrée puisqu’elle perdrait 16 000 postes. Le fait que ces postes concernent pour la plupart des postes de stagiaires (14 500) n’est en rien moins grave : c’est la qualité et les moyens de la formation professionnelle et continue des enseignants qui sont mutilés.

Luc Chatel, nouveau ministre de l’Education nationale, s’est engagé à être le ministre du dialogue. Il doit, de toute urgence, joindre les actes à la parole et revenir sur le projet de budget. D’autant plus que le malaise dans les écoles n’a cessé de grandir. Après les réformes Darcos (samedi matin, aide personnalisée, programmes, évaluations), après les modifications des règles du mouvement, après la suppression de plus de 1 500 postes de RASED, après la réforme de la formation, après le dénigrement des enseignants de maternelle, la baisse de scolarisation des 2 ans et les jardins d’éveil, après la mise au chômage de quelque 30 000 emplois de vie scolaire, la coupe est pleine. Et pourtant le ministre a dû tenir compte des mobilisations, reculer sur la maternelle et les EPEP, rétablir 1500 postes de RASED sur les 3000 qu’il voulait supprimer…

Malgré le « plan de relance » et le « grand emprunt », la volonté gouvernementale d’assujettir les principes de la Fonction publique aux choix budgétaires a été confirmée par Eric Woerth. Le rendez-vous salarial organisé le 25 juin n’a été qu’une caricature, le ministre du budget campant sur des « mesures hétéroclites qui ne concernent qu’une partie des agents » et opposant salariés du privé et du public, refusant de prendre en compte la perte générale du pouvoir d’achat depuis 2000.

Dans le même temps la loi de « mobilité et des parcours professionnels » porte en elle de véritables atteintes au statut des fonctionnaires et la retraite (âge de départ, durée de cotisation) est sur la sellette.

La rentrée est un moment très spécifique, et particulièrement important, pour les enseignants : il s’agit de mobiliser toute son énergie pour accueillir de nouveaux élèves et les accompagner dans leurs apprentissages. Cette année, dès le tout premier jour, les mesures spéciales du plan « pandémie grippale » vont être une des principales préoccupations. Aussi cruciales soient-elles, elles ne peuvent constituer un écran de fumée pour masquer les mobilisations nécessaires. Le SNUipp et la FSU en appellent au nouveau ministre qui les recevra avant la rentrée : « Ce qu’il faut c’est redonner dynamisme et confiance autour d’un projet d’école qui soit celui de la réussite pour tous ! ».

- Suppressions de postes dans l’Education nationale :

* 2008 : 11 200 pour 2 600 élèves supplémentaires * 2009 : 13 500 pour 14 000 élèves supplémentaires attendus * 2010 : 16 000 pour 5 300 élèves supplémentaires attendus

Lors de son audition devant la Commission des finances du Sénat le 17 juin, Xavier Darcos s’est félicité d’avoir sous-consommé 2 506 postes par rapport à son budget 2008 !

- Salaires : + 0,5% au 1er juillet, + 0,3% au 1er octobre… et c’est tout !

Fonctionnaires Réunion des fédérations vendredi 28 août

- « Désobéisseurs » Si l’Administration a décidé de sanctionner Alain Refalo à Toulouse en le rétrogradant d’un échelon, les tribunaux administratifs ont suspendu les retenues sur traitement de Bastien Cazals à Montpellier et de Christine Jousset et Erwan Redon à Marseille. Le ministère se pourvoit en cassation.

- RESF Le SNUipp participe à la campagne de rentrée de RESF « Il y a des vides que nos enfants n’oublieront pas. »

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr