Retour accueil

Vous êtes actuellement : ESPE  / Archives IUFM 


Lettre au Ministre de l’Éducation Nationale

Concours de recrutement des PE

lundi 27 juin 2005

Objet : concours de recrutement des PE -

Monsieur le Ministre,

peu avant votre nomination, un arrêté a modifié l’architecture du concours de recrutement des professeurs d’école. Lors des échanges avec vos services, certaines des modifications proposées ont pu être modifiées, conformément à nos demandes, d’autres auraient mérité, nous semble-t-il, davantage de réflexions. A ce jour, nous tenons à rappeler, notre incompréhension quant à la précipitation qui entoure cette transformation du concours.

D’une part, nous soulignons à nouveau, qu’il n’est pas possible, pour nous, de considérer la réflexion aboutie sur ce sujet en l’absence des textes de cadrage de la formation annoncés dans la loi d’orientation. Comment dissocier ce concours, qui se situe entre les deux années de formation, des contenus qui seront dispensés en amont et en aval du recrutement ? Le concours, ainsi arrêté indépendamment du contexte, va-t-il servir de pilote à l’ensemble de la formation ? La réflexion sur l’amélioration de la formation des enseignants du premier degré, de leur professionnalisation, n’a pas été menée au préalable, et nous le déplorons.

D’autre part, nous nous interrogeons sur le sens de la mise en oeuvre précipitée de cette rénovation du concours, dès la prochaine session. La troisième épreuve d’admissibilité rend obligatoire, pour tous les candidats, à l’écrit, des disciplines qui étaient jusque là au choix, et à l’oral (histoire, géographie, sciences et technologie). L’épreuve d’admission en langue vivante étrangère, devient obligatoire et requiert des formateurs en nombre plus important : il est nécessaire, pour la qualité de la formation et pour assurer une préparation de qualité équivalente de tous les centres, de prévoir de nouveaux recrutements de formateurs.

Enfin, en l’absence de tout sujet d’épreuve, qui ne pourront être proposés par la commission chargée de leur écriture avant plusieurs mois, un certain flou demeure sur certaines épreuves, et donc sur leur préparation.

Pour toutes ces raisons, nous vous renouvelons notre demande de report de mise en place de ce nouveau concours.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments respectueux.

Gilles MOINDROT, Co-secrétaire général et porte-parole du SNUipp.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr