Retour accueil

Organisation du soutien dans le Gers à compter de septembre 2008

jeudi 5 juin 2008

Modalités pratiques de l’application du nouveau décret dans le département du Gers

Voici la déclinaison départementale des décrets ministériels sur les 2 heures du samedi matin faite par l’Inspecteur d’Académie en fonction des projets de circulaires reçus du Ministère.

Un groupe de travail réunissant l’IA, les IEN et les représentants du personnel s’est tenu vendredi 23 mai.
Chacun connaissant les positions des uns et des autres ( entre-autre non-signature du protocole par le SNUipp...), les discussions ont porté sur l’application pratique.

Le cadrage ministériel définit une harmonisation nationale :

- rentrée 2008 pour tous les élèves : mardi 2 septembre
- tous les élèves ont les mêmes dates de vacances, en fonction des 3 zones déjà existantes
Il n’y a donc plus, ni rentrée anticipée, ni récupérations les mercredis ou sur les petites vacances.

Concrètement dans le département :

- l’IA impose une organisation du temps scolaire sur 8 demi-journées, excluant, notamment pour des raisons de transports scolaires, le mercredi matin.
Même si elle aurait été sûrement peu utilisée par les écoles du département, il supprime ainsi une modalité d’organisation qui permettait de ne pas allonger la journée scolaire pour les élèves en difficulté devant bénéficier du soutien.
- l’IA ne demandera pas au Conseil Général de décaler les transports scolaires.
Il incombera donc à l’équipe enseignante de "caser" (ce terme semblant être le seul approprié...) le temps supplémentaire pour certains élèves (en difficultés rappelons-le...) dans la journée scolaire (entre 12h. et 13h.30 pour être clair, après 16h.30 si le car passe plus tard...) ! La problématique en ville est, bien entendu, un peu différente...

- à notre demande, et dans l’esprit du décret, il laisse une marge de manœuvre aux Conseils des Maîtres pour les modalités de mise en place des 60h. consacrées à"l’aide personnalisée".
Cela permet, notamment :

  • de réellement prendre en compte les contraintes locales (horaires et lieux de garderie, nombre de services à la cantine...)
  • de ne pas se bloquer sur un nombre d’heures prédéfini devant élèves (par exemple 50h. plus 10 h. de préparation, comme c’est le cas dans certains départements) et donc de pouvoir intégrer dans les 60h. : l’écriture des PPRE, le temps consacré aux équipes éducatives et à leur préparation, le lien entre les enseignants pour certains élèves en difficultés... avec les RASED tant qu’il en existe encore quelques morceaux....
  • d’essayer de varier la nature des activités proposées à ces élèves afin d’alléger ce temps supplémentaire.

- Rappel important :

  • 60h. c’est moins que 2h. X 36 semaines d’école
    la mise en place doit se faire à partir de septembre, mais rien n’oblige les équipes à commencer le soutien dès la première semaine...
  • le projet de circulaire parle d’ une aide personnalisée de 2 heures maximum par semaine
    un élève repéré par l’enseignant n’est donc pas obligé de faire 2 h. supplémentaires par semaine, le projet peut être aménagé...
  • s’il vous reste des heures "inutilisées", car il est bien connu que les enseignants n’ont jamais de réunions hors temps de travail et ont toujours eu suffisamment de temps pour travailler en équipe !!
    elles sont consacrées au renforcement du temps de formation des enseignants hors de la présence des élèves, les équipes de circonscription se feront un plaisir de répondre aux sollicitations des enseignants (après l’école ? le mercredi ? pendant les vacances ?) quand elles en auront............ à vous de voir si elles auront des sollicitations....

Lire la répartition horaire des 108 heures et les informations issues du projet de circulaire
Lire le 4 page spécial du SNUipp

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr