Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions 


L’action après le 24 janvier 2008

vendredi 1er février 2008

Les enseignants et les fonctionnaires en ont assez d’être payés de mots.

C’est le constat que font les fédérations de l’Education au lendemain de l’action du 24 janvier 2008, tout en notant que les personnels n’étaient pas partants pour une nouvelle journée de grève dans des délais rapprochés.

Maintenir la pression à l’approche des congés de février est cependant nécessaire. La question des salaires et des moyens budgétaires est notre priorité du moment, mais nous devons aussi aiguiser notre vigilance sur les réformes et dérives en cours : citons, pour faire court, le droit de grève, la laïcité, base-élèves, l’utilisation du samedi matin, le statut ou l’allongement des retraites.

Au sein du SNUipp et de la FSU nous sommes nombreux à penser que l’absence du privé est préjudiciable dans la construction du rapport de force avec le gouvernement. Aussi dès lundi nous proposerons aux organisations syndicales départementales des initiatives visant à informer l’opinion publique, sous forme de témoignages sur des sujets qui percutent tant le public que le privé, comme
- les temps partiels imposés et la précarité
- le pouvoir d’achat et les retraites
- pour conclure par un rassemblement départemental public-privé avant les congés de février.

Par ailleurs, sans attendre le résultat des municipales, nous savons que des mobilisations sur l’avenir des retraites seront nécessaires fin mars-début avril

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr