Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Évaluation des élèves 


Publication des évaluations sur internet dès la rentrée 2008

vendredi 1er février 2008

Evaluer le niveau des élèves à la fin du CE1, puis à la fin du CM2 : c’est encore une annonce du ministre de l’Education. “Deux évaluation nationales témoins” censées mesurer les acquis. Les résultats seront rendus publics école par école, a affirmé Xavier Darcos.

La publication des résultats aux évaluations nationales peut paraître un détail, mais elle aura vraisemblablement l’effet d’une bombe dans nos écoles. Une Inspectrice d’Académie s’est déjà essayée à la chose il y a quelques années dans notre département (limité aux écoles).

Cela résonne comme la volonté de mettre les écoles en concurrence parallèlement à la remise en cause de la carte scolaire et aboutira donc à une comparaison entre écoles en fonction des résultats aux évaluations.
Voilà qui permettra aux "usagers" de devenir des clients et de choisir la "meilleure" des écoles pour leur enfant, voilà qui légitimera toutes les pressions sur les enseignants au titre de la concurrence affichée...
Voilà que ces évaluations, initialement destinées à cibler les apprentissages à mener, vont devenir une évaluation directe des maîtres pour les parents et la hiérarchie.

En mettant cette mesure à côté de la suppression de la carte scolaire, et tout cela dès la rentrée 2008, le gouvernement tente de nous présenter l’école non plus comme le lieu où l’on se construit et où l’on apprend mais celui où l’on doit apprendre l’esprit de compétition.
Le ministre affirme aussi que « L’évaluation des professeurs des écoles doit être redéfinie : pour ne plus s’attacher seulement à la méthode pédagogique de l’enseignant mais intégrer les progrès des élèves »...

Tout ceci est inacceptable !
Une mise en concurrence programmée, une division entre les personnels : est-ce là la revalorisation du métier d’enseignant ? La « liberté pédagogique » est réaffirmée alors même que « les bonnes pratiques qui aboutissent aux meilleurs résultats seront valorisées et mutualisées ».
Tout est fait pour nier l’implication de l’école et de ses enseignants dans des valeurs plus généralement éducatives. Les élèves en difficulté, et tous ceux qui ne répondent pas positivement aux évaluations nationales, en seront les indésirables fardeaux.

Le SNUipp se bat pour un projet qui met en avant la réussite de tous les élèves.
L’école n’est pas une marchandise. La compétition entre les écoles n’a pas sa place dans l’Education Nationale.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr