Retour accueil

Vous êtes actuellement : SOCIETE  / Politique sociale et solidarités 


Licenciements d’un tiers des salariés de la mission locale du Gers

vendredi 14 décembre 2007

Depuis 1990, la Mission Locale pour l’Emploi du Gers assure une mission de service public pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes de 16/25 ans.

Pour conduire son action quotidienne auprès de plus de 2200 jeunes ruraux en recherche d’orientation, d’accès à la qualification, d’emploi durable, une équipe de 19 salariés travaille en réseau avec l’ensemble des acteurs socio-économiques du département...
En instituant des permanences délocalisées et récemment deux antennes, la Mission Locale est parvenue à assurer le même niveau de service pour chaque jeune en zone rurale. En 2005, le recrutement de 4 conseillers, financés par des crédits supplémentaires de l’Etat, permettait de renforcer son action. En effet, les difficultés objectives de mobilité des jeunes ruraux sont connues : transports en commun quasi - inexistants dans de nombreux cantons, bassins d’emploi peu développés, isolement des jeunes etc.

La Mission Locale pour l’Emploi est financée par l’Etat, la Région, le Conseil Général, les collectivités locales et l’Union Européenne (le Fonds Social Européen ou FSE). Avec la nouvelle programmation du FSE 2007-2013, les crédits accordés à la France ont subi une réduction globale de l’ordre de 20 à 27%. Les Missions Locales de la région Midi-Pyrénées sont fortement touchées par la baisse des crédits européens, tout particulièrement les Missions Locales rurales.
Une aide exceptionnelle émanant de l’Etat et de la Région Midi-Pyrénées repartie entre les différentes Missions Locales a permis de résoudre les difficultés pour l’année 2007, laissant ouverte la question de l’équilibre financier pour les années à venir. Pour la Mission Locale du Gers, la perte de financement du FSE représente 160.000 euros à partir de 2008.
Depuis un an, en dépit de nombreuses négociations, l’association ne peut que faire le constat d’une absence de solutions compensatrices au fonds européen. En conséquence, le Président de l’association et la Direction ont annoncé au personnel, le 6 décembre 2007, la décision du Bureau de l’association de réunir le conseil d’administration au sujet des licenciements prévisionnels de 4 à 6 salariés expérimentés dès le début 2008.
La suppression de ces emplois signifie la diminution, voire la fermeture, de permanences et d’antennes, ce qui constitue une nouvelle atteinte à la présence du service public en milieu rural. D’autre part, comment concilier la qualité de l’accompagnement si le nombre de jeunes à suivre par conseiller augmente de façon significative ?

Les salariés de la Mission Locale s’adressent aux pouvoirs publics qui ne sauraient rester indifférents aux difficultés des jeunes ruraux du département, alors que dans le même temps l’emploi des jeunes constitue une priorité nationale.

Les sections syndicales du département du Gers SNUTEF SNUTEFI et SNUANPE, affiliées à la Fédération Syndicale Unitaire ( FSU) demandent aux pouvoirs publics de maintenir tous les postes de la Mission Locale et de faire en sorte que ses financements lui permettent de continuer à assurer sa mission de service public d’accueil et de suivi de tous les publics jeunes sans emploi ou en emploi précaire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr