Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Salaire et rémunérations...  / Salaires 


Intervention télévisée du 29 novembre 2007 de Nicolas Sarkozy sur le pouvoir d’achat : du vent !

vendredi 7 décembre 2007

DERRIÈRE la multiplicité des annonces du président de la République à la télévision le 29 novembre, on ne trouve en fait aucune mesure susceptible d’améliorer rapidement le pouvoir d’achat de tous les salariés, du public comme du privé.

Rejetant toute augmentation du SMIC, ignorant la question de la précarité, le président n’a pas répondu non plus aux attentes formulées par les fonctionnaires ; il se prive ainsi du levier que constituent les 5 millions de salariés de la fonction publique pour impulser une politique salariale ambitieuse. En fait, loin de la revalorisation du point d’indice et de la reconstruction de la grille que nous réclamons, le président reprend des mesures inégalitaires, à la portée discutable (revalorisation des Heures Supplémentaires par exemple) ou déjà annoncées et considérées unanimement comme inadaptées.

En outre, le président a tracé des pistes qui menacent gravement les droits et les protections des salariés, en matière de temps de travail et de conditions d’emploi.

S’agissant des annonces faites pour l’indispensable amélioration des campus, on ne peut que regretter le choix de privatiser encore plus EDF pour la financer au lieu de diminuer les réductions d’impôts pour les entreprises (crédit impôt-recherche sans contrepartie d’embauches).

En fait l’on a pu retrouver dans tout son discours sa rhétorique classique sur le « travailler plus pour gagner plus » et le refus à la fois de traiter la question des inégalités et d’une répartition plus juste et plus efficace des richesses produites.

Et pourtant, la réussite de la grève et des manifestations du 20 novembre 2007 a contraint le gouvernement à réviser sa copie et à accepter le principe d’une négociation portant sur les salaires et rémunérations dans la Fonction publique.

Lors de la réunion du 3 décembre 2007, Eric WOERTH a procédé à différentes annonces :

- ouverture de négociations sur ce thème dès le 17 décembre,
- acceptation du principe de discussions sur la grille indiciaire, reconnaissant son écrasement,
- acceptation du principe d’une négociation annuelle sur les salaires dans la fonction publique avec une première réunion au printemps 2008 pour les rémunérations 2009.

Par ailleurs, le Ministre convient de la nécessité, dans le cadre de mesures générales, d’augmenter la valeur du point d’indice.

Les organisations syndicales signataires entendent maintenir la pression pour obtenir dès le 17 décembre, des réponses sur les points suivants :

- maintien du pouvoir d’achat par des mesures générales, passant par la revalorisation du point d’indice, et ce, dès le 1er janvier 2008 ;
- prise en compte du passif des années antérieures ;
- reconstruction et revalorisation de la grille indiciaire.
lire l’intégralité du communiqué des fédérations syndicales

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr