Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Salaire et rémunérations...  / Salaires 


Que gagne un enseignant du 1er degré en 2007 ?

vendredi 7 décembre 2007

Les comparaisons internationales permettent de mettre en évidence que les rémunérations des enseignants du primaire en France sont inférieures à celles de la majorité de leurs homologues des pays industrialisés.

Le traitement indiciaire net moyen est de 1866€ par mois (indice 493). La moitié des enseignants des écoles perçoivent un traitement indiciaire net inférieur ou égal à 1778,80€ par mois.

Il faudrait augmenter la rémunération des débuts de carrière d’environ 10% (+ 40 points d’indices [1]) et attribuer 50 points d’indice supplémentaires au 8ème échelon du corps de PE pour que les enseignants du primaire aient un salaire statutaire comparable, en parité de pouvoir d’achat, à leurs voisins européens !

Des salaires insuffisants qui induisent des retraites de plus en plus faibles

En 2006, seulement 6 professeurs des écoles sur 10 sont partis à la retraite au 10ème échelon et 1 sur 8 au 11ème. Par ailleurs, seulement 1,44% des PE partent à l’indice terminal de la hors classe contre 50% des certifiés.
Les projections du Conseil d’Orientation des Retraites ont montré qu’après la réforme de 2003, un professeur des écoles qui débute sa carrière à 30 ans, avec un tauix de "prime" moyen de 5,2%, percevra à 60 ans une pension à peine supérieure à 40% de son dernier traitement. Or, l’âge moyen de recrutement par le concours externe à la session 2006 est de 26,4 ans et 20% des admis ont plus de 30 ans.
Les déroulements de carrière actuels cumulés aux effets de la réforme des retraites conduiront à une baisse des pensions.

Les revendications du SNUipp

- un corps unique avec accès pour tous à l’indice 783 et avec un rythme unique d’avancement
- une revalorisation pour les débuts de carrière
- l’assimilation immédiate des instituteurs retraités qui le souhaitent, une revalorisation de 50 points d’indice et 5% de la valeur du point
- la remise à plat de l’ensemble des indemnités et bonifications
- la prise en compte de l’augmentation du temps et des charges de travail dans l’organisation du temps de service
- la rémunération de tout temps de service supplémentaire
- la réduction du temps de travail
- l’indemnisation intégrale de tous les frais de déplacement pour tous les personnels
- la reconnaissance des frais professionnels et le versement d’une allocation ou octroi d’un crédit d’impôts
- une politique cohérente en matière de seconde carrière et de mobilité, la reconnaissance de la pénibilité du métier et la nécessité de l’aménagement des fins de carrière.

Notes

[1] valeur du point d’indice net : environ 3,71€

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr