Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Maternelle 


Les attentes de la société vis à vis de la maternelle

Colloque national du SNUipp

lundi 10 janvier 2005

Eric MAURIN (économiste au CNRS et sociologue) analyse entre autres les effets de la ségrégation sociale sur la réussite scolaire des enfants. Ses études ont mis en évidence le fait que "face à l’échec scolaire, l’école ne peut pas tout". L’arrêt des études est infléchi principalement par les politiques sociales et publiques (bourses insuffisantes, difficultés à se loger et surpopulation dans les appartements des jeunes,...). Les visites médicales des Grandes Sections font apparaître d’importantes carences dans le développement physique des enfants de ZEP.

La réduction des inégalités passe par une véritable politique de santé. Il apparaît donc urgent de développer une véritable politique en faveur de l’éducation, du logement et de l’accès à la santé pour les enfants dès le plus jeune âge, pour pouvoir lutter efficacement contre l’échec scolaire dès l’école maternelle.

Christiane ROUSTAN (maître de conférence en sciences de l’éducation IUFM d’Aix- Marseille). C’est l’école maternelle qui transforme l’enfant en élève. A travers l’apprentissage des savoirs, il va aussi apprendre le fonctionnement de l’école.

A la crèche, l’enfant répond à des sollicitations pour satisfaire un besoin immédiat. L’entrée à l’école maternelle marque la rupture entre un fonctionnement spontané et une activité réflexive médiée par des outils. Il s’agit d’une construction qui s’inscrit dans la durée. L’élève découvre que pour penser par lui-même, il doit d’abord penser avec les autres.

Compte-rendu rédigé d’après les notes de Maryse GALI et Betty JEAN dit TEYSSIER.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr