Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions  / actions - archives  / Actions 2006-07 


Action nationale

Rassemblement départemental EVS-AVS mercredi 23 mai 2007

Éducation et précarité ne vont pas ensemble !!

mercredi 16 mai 2007

Rassemblement à Auch, le mercredi 23 mai 2007, à 10h, devant le Tribunal, Allées d’Etigny.

Pour :
- de vrais emplois
- un vrai statut
- une formation adaptée et/ou une formation qualifiante
- un salaire décent

Oui, les dispositifs Emplois-Jeunes, Aides-Educateurs, Assistants d’Education et Emplois de Vie Scolaire, ont mis en évidence l’existence de besoins nouveaux dans les écoles.

Oui, les établissements scolaires sont des lieux qui accueillent des enfants ; ils ne sauraient fonctionner avec des personnels sous statut précaire.

Avec la grande majorité des enseignants, la FSU demande
- la création d’emplois nouveaux, statutaires, qualifiés et pérennes, en un mot professionnalisés, répondant à des besoins bien identifiés (accompagnement des enfants en situation de handicap, aide administrative, animations diverses).
- un plan de formation adapté à l’emploi actuellement occupé
- et/ou un plan de formation qualifiante et diplômante, permettant de donner accès à un emploi pérenne pour qu’aucune personne ne retrouve le chômage à l’issue de son contrat.

Les Emplois de Vie Scolaire

Ils sont un peu plus de 160, employés dans les écoles de notre département (plus de 35 000 en France).
Ils accompagnent les élèves en situation de handicap, assurent l’aide administrative aux directeurs d’écoles... Ils répondent à de vrais besoins.

Oui mais voilà, ils ont été recrutés sur des contrats précaires (CDD de 6, 8 ou 10 mois à temps partiel contraint : 20 h ou 26 h, durée maximale 24 mois).

Leurs salaires mensuels nets vont de 591,23 euros à 768,50 euros, c’est à dire en-dessous du seuil de pauvreté défini par l’INSEE.

La formation que l’ANPE, le ministère de l’éducation, leur avaient promis n’a pas eu lieu pour la plupart d’entre eux.

Ils ont parfois toutes les peines du monde à faire valoir leurs droits auprès des ASSEDIC ou de la CAF ! (versement de primes, ..)

Leur contrat s’achève dans quelques mois.

Joël RAMBEAU

Accueil des élèves en situation de handicap

En consacrant le droit à la scolarisation des jeunes en situation de handicap, la loi du 11 février 2005 répond en partie aux demandes exprimées depuis de nombreuses années par les parents, les associations du handicap. Le SNUipp et la FSU ont également oeuvré dans ce sens.

Cependant, ces dispositions ont été mises en oeuvre sans moyens supplémentaires, si ce ne sont les Auxiliaires de Vie Scolaire et les Emploi de Vie Scolaire, recrutés en nombre insuffisants sur des contrats de plus en plus précaires.

Les MDPH se sont souvent mises en place de manière précipitée, la nouvelle organisation institutionnelle est peu lisible et parfois peu accessible. De fait, les enseignants ont le sentiment de ne plus avoir de prise sur les décisions.

Le manque cruel d’enseignant référent, l’absence de formation et d’information, contribuent largement à ces difficultés.

L’information, la formation, du temps de concertation, des véritables services d’accompagnement et de soins professionnalisés sont des conditions indispensables pour réussir la scolarisation, en milieu ordinaire, des élèves handicapés.

Betty JEAN DIT TEYSSIER et Mariana BARIC

PDF - 43.2 ko
Nous voulons de vrais emplois !
Pétition de soutien aux EVS
PDF - 40.9 ko
Pour une formation à l’emploi d’EVS-AVS
Pétition de soutien aux EVS-AVS.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr