Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Écoles rurales 


Mise en place d’un groupe de travail sur l’école rurale

Compte-rendu

vendredi 15 décembre 2006

L’installation du Groupe de Travail sur l’organisation de l’école en milieu rural a eu lieu le 5 décembre 2006 à la Préfecture [1]. Pour le Préfet, il s’agit de mener une réflexion ouverte dans le cadre de l’organisation des services publics, de réfléchir à la couverture territoriale et d’organiser la carte scolaire autrement, pourquoi pas sur trois ans.

Ce groupe de travail va se réunir régulièrement tout au long de l’année.

Pour l’instant la démarche proposée nous semble constructive de par l’état d’esprit qui y règne, et par la liste des thèmes d’étude choisis (équipement des écoles, santé scolaire, accueil en maternelle, l’argent de l’école, gestion du hors temps scolaire dont cantine, CLAE, CLSH, etc.).

Plusieurs de nos propositions ont été retenues telle l’idée de l’apport extérieur d’un chercheur (Yves Alpe ou Pierre Champollion) qui est à l’étude.

Cette réflexion menée en amont aura sans doute de nombreuses conséquences :

- Cette réflexion peut déboucher sur une nouvelle organisation des écoles dans le Gers qui correspond à la nécessaire évolution des RPI.
La politique de mise en place des RPI menée par M. Casamayou, alors Inspecteur d’Académie, date d’une quinzaine d’années ; elle avait été menée en concertation avec les partenaires institutionnels (maires, Conseil Général, syndicats, parents, administration) et avait permis de diminuer considérablement le nombre des classes uniques par la création des RPI organisés sur la base d’un groupement de 3 écoles, d’autres types de regroupements (2cl, 4 cl, ..) restant exceptionnels, dans un contexte politique marqué à l’époque par une pression du Ministère pour organiser les écoles selon les préconisations du rapport Mauger (une école par canton). De plus, elle avait encouragé la création et l’aménagement d’écoles maternelles en milieu rural, pas tout à fait satisfaisantes certes, mais qui avait contribué à faire du Gers l’un des tout premiers départements en terme de scolarisation des enfants de deux ans.
Les évolutions démographiques de ces dernières années, le déséquilibre entre l’est et l’ouest du département obligent à repenser cette organisation. Les cartes scolaires successives ont aussi contribué à fragiliser certains secteurs.
- Cette réflexion peut être l’occasion de faire avancer certaines des préoccupations des personnels, même s’il faut rester vigilants sur de nombreux aspects (définir ce qu’est un réseau d’écoles ? l’intercommunalité pour quoi faire ? etc.)
- Enfin, une réflexion et un projet partagés par d’autres partenaires que les syndicats peuvent devenir un espace de dialogue et de sensibilisation aux difficultés et aux préocupations qui sont les nôtres.

La prochaine réunion du groupe de travail tentera, notamment à partir des documents fournis, d’identifier et d’expertiser les fragilités de certaines écoles en terme de démographie, de géographie, d’organisation du RPI, voire sous d’autres aspects si besoin.

Les représentants du SNUipp sollicitent vos commentaires, suggestions et contributions et restent à votre disposition pour que les enseignants du premier degré prennent toute leur place dans ce vaste chantier.

Joël RAMBEAU

Notes

[1] en présence du Préfet, de l’IA, du représentant de l’Association des Maires (M. Alain BROSETTA), des parents FCPE et PEEP, de l’association Solidaitécoles, des organisations syndicales UNSA et FSU, des services du Conseil Général, du représentant des Associations complémentaires, du représentant des Délégués Départementaux de l’E.N.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr