Retour accueil

Direction et fonctionnement d’école : 1 000 délégués au ministère

vendredi 1er décembre 2006

Après la réussite du 22, on continue la mobilisation !

Pratiquement tous les départements (environ 70) étaient représentés ce 22 novembre à Paris, dans une ambiance bonne et dynamique.

La perspective maintenant est de rebondir sur cette première initiative nationale. Avec un objectif : développer et étendre la mobilisation pour empêcher la mise en oeuvre des menaces et travailler pour faire avancer nos revendications.

Le ministère propose d’ores et déjà de tenir 2 réunions. En accord avec le SGEN, le SNUIPP a décidé de ne pas participer à ces réunions tant que nous n’avons pas d’assurance sur la levée des menaces de sanctions.

En attendant, il faut poursuivre la grève administrative au jour le jour ( bloquer les prévisions d’effectifs pour la préparation de la rentrée 2007, mise à part situation particulière, ne pas renvoyer les comptes-rendus des diverses réunions institutionnelles (conseils des maîtres, conseil de cycles, conseil d’école, ...), ne pas renvoyer les enquêtes à caractère collectif, ne pas répondre aux courriers écrits ou électroniques, sans pénaliser les élèves ou les enseignants de l’école, ne pas participer aux diverses réunions ou commissions hors temps de travail ou non remplacées sur le temps de travail, à l’initiative de l’administration ou de la mairie et multiplier les prises de position d’écoles (conseils des maîtres et d’école).

Rappelons que dans le Gers, la grève administrative est suivie par 50% des directeurs. L’IA essaie d’ailleurs de contourner le problème en récupérant les informations par le biais des mairies...

Par ailleurs, face au protocole qui n’a rien réglé, aux menaces de sanctions, au budget 2007 et à la carte scolaire qui se profile, le moment n’est pas venu de céder.

même si le Recteur essaie de passer en force !

Dans plusieurs départements de l’Académie, les IA demandent aux IEN de passer dans les écoles pour récupérer les enquêtes.

D’autres IEN, téléphonent en évoquant les risques encourus ou sont parfois plus "directs" en parlant de retrait de salaire pour service non fait.

Dans le Gers, pour l’instant, pas de pressions, mais nous restons vigilants : en cas de quelconque pression ,n’hésitez pas à nous le faire savoir.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr