Retour accueil

Vous êtes actuellement : NOS ACTIONS  / Déclarations 


Déclaration liminaire au CHSCT-SD 32 du 23 janvier 2020

jeudi 23 janvier 2020

Déclaration commune : FSU, FNEC-FP-FO

La réunion de ce jour se tient dans un contexte de forte mobilisation des enseignant-es et des personnels de l’Education Nationale contre le projet de loi sur les retraites qui sera présenté demain en conseil des ministres.
Le gouvernement conditionne des mesures de compensation pour les personnels enseignants, qui seraient les plus touchés par la baisse des pensions, à une refonte du métier et de la carrière, évoquant un recours privilégié à des primes en contrepartie de missions supplémentaires.
En clair, travailler plus pour perdre moins, en créant de nouvelles inégalités et dans un contexte de maltraitance institutionnelle :
- dans les écoles : méthode de gouvernance verticale de l’école, enseignants et enseignantes réduit-es à des exécutant-es, dégradation des conditions de travail incarnée par le suicide de Christine Renon …
- dans les collèges : suppression de postes, poussée des effectifs par classe, inclusions sans moyens, seconde heure supplémentaire imposée …
- dans les lycées : réforme du bac imposée sans prise en compte des retours de terrain lors de négociations d’apparat, impréparation des premières sessions des E3C…
Ce terrible manque de concertation apporte son lot de tensions, d’incompréhension et d’exaspération et ne joue aucun rôle dans le mieux-être au travail.

Faut-il ici aussi parler des AESH, marqué-es toujours par la précarité malgré l’intention annoncée de les professionnaliser ? 6 années en CDD avant de pouvoir prétendre au CDI, sous-formation, augmentation du nombre d’élèves à suivre, affectation mouvante et... les PIAL, dispositifs mis en place à grande vitesse destinés à « rationaliser » les moyens sans prise en compte de l’humain.
Faut-il évoquer les situations de travail des personnels administratifs, peu nombreux, mal placés pour s’exprimer, se défendre, et pourtant en manque de moyens et tiraillés par les demandes divergentes de leurs interlocuteurs ?

Les membres du CHSCT-SD, représentants des personnels pour la FSU et la FNEC-FP-FO s’associent enfin pour dénoncer la loi de transformation de la Fonction Publique du 6 août 2019 qui fera disparaître les CHSCT comme instances à part entière et qui a considérablement réduit les prérogatives des commissions paritaires, affaiblissant les moyens dont se sont dotés collectivement les personnels pour faire valoir leurs droits, réduisant au passage un dialogue social déjà fortement dégradé. Nous, représentant-es des personnels pour la FSU et la FNEC-FP-FO, nous continuerons de nous mobiliser avec nos collègues, pour que l’amélioration des conditions de travail soit une réelle priorité pour notre employeur, pour l’abrogation de la loi de transformation de la Fonction Publique, et pour le retrait du projet de réforme des retraites.
- Pour toutes ces raisons, les représentant-es des personnels pour la FSU et la FNEC-FP-FO ne siègeront pas aujourd’hui.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr