Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CTSD et CDEN 


CTSD de rentrée, jeudi 5 septembre 2019

mercredi 11 septembre 2019

Mesures de carte scolaire : tour de passe-passe à la DSDEN32

Les 2 postes de réserve pour les ouvertures de rentrée transformés en 3 sous la baguette magique du Rectorat...
- Disposant de 2 postes, le DASEN nous annonce avoir obtenu des moyens supplémentaires du rectorat, dédiés à l’école inclusive qu’il compte utiliser pour une ouverture d’ULIS école.
Bonne nouvelle pour le département car au vu des informations que les enseignant-es avaient communiquées au SNUipp/FSU, il y avait trois nécessités d’ouverture compte-tenu des effectifs annoncés en augmentation.  [1]
- ouverture 1 du DASEN :
ULIS à l’école élémentaire de Gimont
- ouverture 2 :
adjoint à Marambat

... pour finalement retomber à 2
- suite des propositions du DASEN :
affectation d’un enseignant en surnombre à Barran
affectation d’un enseignant en surnombre à Estang

La magie n’a pas opéré longtemps face à l’insistance des élu-es du SNUipp/FSU pour comprendre où était le 3ème poste issu des moyens rectoraux.
En fait de moyens supplémentaires, le DASEN a fini par admettre que le Rectorat avait juste autorisé le Gers à augmenter son nombre de personnels en surnombre.

Poste et surnombre quelle différence ?
- Les postes sont les supports budgétaires alloués par le ministère au département pour ouvrir les classes les postes de remplaçant-es..., disons les boites à oeufs.
- Les surnombres sont les personnels enseignants en plus, disons les oeufs qui ne rentrent pas dans les boites à oeufs.
Une bonne gestion doit faire correspondre les postes et les enseignant-es.
- Donc faire croire que le Gers a obtenu des moyens supplémentaires pour créer une ULIS, alors qu’il s’agit juste d’avoir un-e enseignant-e en surnombre est a minima un tour de passe passe, voire une tentative d’enfumage des représentant-es des personnels.

Concernant les mesures de rentrée soumises au vote des représentant-es des personnels :
- Marambat :
réouverture parce que les effectifs sont supérieurs aux prévisions (33 pour une classe)
- ULIS Gimont :
Ce projet n’est pas nouveau. Pour autant, le faire maintenant ne permet guère de préparation, que ce soit pour l’équipe de l’école ou pour le personnel qui y sera affecté, c’est à dire forcément un-e jeune collègue restant-e sans poste et donc non spécialisé. Nous l’avons dit au DASEN, qui en convient.
Les élu-es de la FSU ont donc demandé et obtenu que :

  • le personnel nommé puisse "faire un stage" dans un dispositif ULIS déjà en place et soit aidé par sa hiérarchie,
  • l’équipe dispose de temps avec entre autre le collègue pour mettre en place ce dispositif : stage école, temps pris sur les APC et/ou les animations pédagogiques.
  • l’arrivée effective des élèves du dispositif soit donc différée dans le temps (ouverture probable en janvier 2020) pour que cette mise en place soit réelle et efficace.

Bien entendu, il s’agit pour nous d’un engagement de notre hiérarchie afin que cette ouverture se déroule, malgré le contexte, dans les meilleures conditions possibles. Et nous veillerons à ce qu’aucune pression ne soit exercée sur les enseignant-es de l’école et que ces engagements soient respectés.

Rappelons que les 2 mesures d’ouverture prises en septembre sont provisoires et seront à confirmer (ou pas) lors de la prochaine carte scolaire.

Pour les autres besoins, il ne restait donc plus de moyens en dur. Il y a pourtant des effectifs chargés à Barran et à Estang.
A Barran, un poste avait été fermé l’an dernier et une enseignante avait perdu son poste. Au final, les effectifs ont dépassé les prévisions. Fallait-il vraiment être si prompt à fermer ce poste ?
Coup de chance, le Gers dispose cette année d’enseignant-es en surnombre. Le DASEN les affecte donc un à Barran et un à Estang, et ces écoles récupéreront pour cette année leur décharge de direction. Cela apportera certes plus de confort dans ces écoles mais n’offrira aucune garantie pour l’année suivante, car rien ne dit que le département sera à nouveau en situation de surnombre.

Maternelle
Nous avons profité de ce CTSD pour interroger le DASEN à propos de l’obligation scolaire à 3 ans.
Une note demande en effet aux directrices et directeurs (qui devaient sûrement s’ennuyer un peu...) de recenser toutes les demandes d’aménagement du rythme de fréquentation de l’école faites par les parents d’enfants de petite section, et de les faire valider, une par une, par leur IEN.
Nous avons dit combien cela nous paraissait lourd.Le DASEN a répondu qu’il en avait conscience et que les IEN travaillaient pour alléger cela.
- Affaire à suivre donc...

Voir en ligne : déclaration préalable de la FSU

Notes

[1] - Réouverture suite à la fermeture en carte scolaire 2019 :
Barran
Marambat
- Demande non satisfaite en carte scolaire 2019 mais effectifs en augmentation depuis la rentrée dernière :
Estang

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr