Retour accueil

Vous êtes actuellement : NOS ACTIONS  / Déclarations 


Déclaration FSU, CHSCT du 14 février 2019

jeudi 14 février 2019

Au moment où l’avenir de la Fonction Publique est violemment menacé – le projet de réforme « Action Publique 2022 » constitue une attaque sans précédent contre le statut et organise un démantèlement des instances CAP avec possible fusion des CT et CHS-CT – la FSU réaffirme son attachement à une fonction publique au service de l’intérêt général, capable de lutter contre les inégalités sociales et territoriales et contre le sentiment d’abandon qu’elles créent.

Convaincus que nos collègues doivent pouvoir exercer leur travail et leurs missions dans de bonnes conditions et en étant mieux reconnus, la délégation FSU du CHSCT-SD est plus que jamais déterminée à développer toutes les prérogatives attachées à ses missions et salue l’arrivée en son sein d’une collègue, AESH en CDI, élue FSU à la CCPA [1].

Quoi de plus emblématique en effet que la situation des AESH ? Exerçant des missions de service public (l’accompagnement des élèves en situation de handicap), sous contrat, avec une rémunération de misère car la grande majorité d’entre eux sont à temps partiel subi, peu formés, elles et ils incarnent au mieux les effets délétères de cette loi dont on voudrait nous faire croire qu’elle va améliorer la qualité des services publics.

Aujourd’hui, 20% des agents.es de la fonction publique ne sont déjà pas titulaires. Aller plus loin, ainsi que le prévoit le projet de loi, c’est faire de la précarité la voie principale de recrutement. Démanteler les instances, c’est instituer l’absence de contrôle paritaire sur les opérations de gestion et mettre sous le tapis les problématiques de santé et de sécurité au travail.  A terme, c’est prendre le risque de conséquences très graves et très concrètes sur le fonctionnement des services et sur l’organisation de la Fonction publique elle-même.

La FSU refuse la réforme à venir de l’État car elle tourne le dos à un modèle social solidaire. Elle se bat et se battra au quotidien avec les agent-es pour une meilleure reconnaissance de leur travail, de leurs salaires, pour de nouveaux droits et pour la défense des missions au service de l’intérêt général. Elle reste engagée pour faire gagner d’autres choix au service d’une société plus juste et plus égalitaire.

Notes

[1] Commission Consultative Paritaire Académique

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr