Retour accueil

Hors-classe : les points qui dysfonctionnent

vendredi 19 octobre 2018

Votre appréciation ? Elle restera la même jusqu’à la fin !
Vous connaissez toutes et tous le principe d’éducabilité, celui qui fait que chaque élève peut apprendre, peut progresser ? Celui qui nous donne du cœur à l’ouvrage à nous, enseignant.es, au quotidien. Celui qui fait qu’aucun élève ne doit être laissé sur le bord du chemin, de celui qui a le plus de difficultés à celui qui est capable d’approfondir tous les domaines d’apprentissages.

Eh bien ce qui est valable pour nos élèves n’a pas l’air de s’appliquer à nous, professeur.es des écoles. Car l’appréciation pour l’accès à la Hors Classe est donnée une fois pour toutes. Ce n’est sûrement pas un problème pour les quelques-un.es ayant reçu un avis excellent. Mais quand vous recevez un avis à consolider, que devez-vous comprendre ? Que votre travail ne vaut rien et ne vaudra jamais rien ? Quand vous recevez un avis satisfaisant, alors que vous ne comptez ni votre temps ni votre énergie pour vos élèves et votre école, qu’allez-vous faire désormais ? Lever le pied puisqu’on juge simplement votre travail satisfaisant ?

Des conséquences sur la rapidité d’accès à la Hors Classe
Si par malheur vous ne recevez pas l’appréciation « très satisfaisant » ou « excellent », vous accèderez moins vite à la Hors Classe, et le problème ne se posera pas qu’une fois. Car chaque année, votre part de barème liée à l’ancienneté progressera mais celle liée à l’avis restera la même. Des nouveaux promouvables pourront alors vous "doubler" s’ils reçoivent, eux, ces avis-là.
Parfait pour favoriser le travail en équipe dans les équipes d’enseignant.es !
lire les écarts salariaux générés par les avis ICI

Le SNUipp/FSU demande que les avis soient révisables à la demande des PE !




Période transitoire : les enseignant.es essuient les plâtres
La campagne d’accès à la Hors Classe de juin 2018 était la première selon les nouvelles modalités. Un grand nombre de collègues étaient promouvables et il fallait bien pour leur IEN leur donner un avis. Ces collègues ayant dépassé le créneau du rendez-vous de carrière, sur quoi allait bien pouvoir se fonder cet avis ? Les IEN ont parfois dû évaluer des personnes qu’ils ne connaissaient même pas.

On peut penser qu’ils se sont alors appuyés sur les précédents rapports d’inspection, mais quand ceux-ci datent de plus de 4 ou 5 ans, cela pose question. Et que dire de ceux qui avaient d’excellents rapports, avec parfois une note de 20, et qui se voient gratifiés d’un avis seulement « satisfaisant » ?

La DASEN avait ensuite la possibilité de modifier ces avis, mais là encore, sur quels critères ? N’est-on pas tenté de croire que ceux qui travaillent dans l’ombre, loin de la DSDEN, n’ont pas été les premiers récompensés…

Certains enseignant.es, ne se pensant pas concernés par l’accès à la Hors-Classe (il était jusque-là quasiment impossible d’y accéder avant le 11ème échelon), n’ont même pas su qu’ils avaient reçu une appréciation. Ladite appréciation n’est d’ailleurs même plus consultable…
- Pour le SNUipp/FSU, ces collègues ont fait les frais d’un nouveau système, encore mal maîtrisé par leur hiérarchie. Ils doivent pouvoir demander une révision de leur appréciation s’ils le souhaitent.




Les ex-instits doivent avoir les mêmes droits que les autres !
En cas d’égalité de barème, l’Education Nationale avait prévu de départager les enseignant.es selon leur ancienneté. D’accord mais… De quoi parle-t-on exactement ? Dans le premier projet, c’est l’ancienneté en tant que professeur des écoles qui était prise en compte. Tous les collègues ayant débuté en tant qu’instits se voyaient ainsi lourdement lésés.

Le SNUipp/FSU du Gers est intervenu et a obtenu que l’AGS totale (Ancienneté Générale de Service) soit retenue en cas d’égalité de barème.
Mais ce n’est pas suffisant ! Bien souvent, ces collègues, qui ont intégré le corps des PE par liste d’aptitude, sont encore au 10ème échelon. Et pourtant ils sont proches de la retraite.
- C’est pourquoi le SNUipp/FSU 32 demande à notre hiérarchie de prendre ses responsabilités en instaurant une priorité aux retraitables (comme cela s’est fait dans certains départements).

Voir en ligne : Pétition : la Hors-classe pour toutes et tous

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr