Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / Conseil de formation 


Conseil de formation du 31 mai 2018

lundi 4 juin 2018

Le plan de formation de l’année2018/2019 nous a été en partie dévoilé.

Animations pédagogiques
Elles devront répondre aux injonctions ministérielles : épanouissement et acquisition du langage en maternelle, lecture (avec priorité sur le code)/écriture et mathématiques au cycle 2, maîtrise de la langue et mathématiques au cycle 3.

Le SNUipp/FSU 32 a regretté ce programme contraint, qui ne correspond pas forcément aux besoins des collègues. Quant à l’enseignement de la lecture, nous avons fait savoir qu’il nous semblait essentiel de donner aussi des outils aux collègues pour enseigner la compréhension.
Sur la forme que prendront les animations, les IEN souhaitent par contre maintenir des formules qui permettent aux collègues de pouvoir échanger entre eux.
Malgré tout, pour nous, ce n’est pas satisfaisant. Car même, si une animation est susceptible de toucher plus de monde, les conditions sont bien moins favorables.
- Chacun-e reconnaîtra qu’une formation est plus profitable lorsqu’on est déchargé de la classe lors d’un stage, plutôt qu’un soir de 17h à 19h ou un mercredi après-midi casés entre les corrections, les préparations et la gestion du quotidien.

Stages de formation
Il s’agit des journées de stage avec remplacement.
Ils seront pour une bonne partie consacrés aux formations des nouveaux directeurs, à l’accompagnement des PE qui débutent dans le métier et à la continuité du cycle 3 (ancienne liaison CM2/6ème).
A cela se rajouteront des formations au numérique (stages écoles, mais pas seulement) et pour les enseignant.es exerçant en ASH en REP ou sur des dispositifs spécifiques.
La nouveauté est que quelques stages disciplinaires réapparaissent (histoire-géographie, langues vivantes, éducation musicale, EPS, arts) ainsi qu’un stage maternelle.

A noter la fin de la mutualisation des formations entre le Gers et les Hautes-Pyrénées.

Pour le SNUipp/FSU, il ne peut y avoir de formation continue digne de ce nom sans un effort conséquent pour créer des postes de remplaçants dédiés.
Aujourd’hui, avec une brigade de 9 enseignants, la très grande majorité des collègues n’ y a pas accès.
Le SNUipp/FSU estime qu’il faudrait 24 remplaçants pour rétablir la formation continue à laquelle nous avons droit.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr