Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Pédagogie  / La méthode "De Robien" 


Apprentissage de la lecture : proposition de lettre aux parents

vendredi 20 janvier 2006

Lecture : assez de polémiques...

Le SNUipp vous propose ci-dessous un modèle de lettre aux parents. Pensez à nous signaler les dérapages éventuels de parents ou d’élus. Par ailleurs, vous pouvez signer la pétition sur la lecture.

LETTRE AUX PARENTS

Madame, Monsieur

Le Ministre de l’Education Nationale a t-il déjà mis un pied dans une classe ?

Il vient de publier une circulaire sur l’apprentissage de la lecture, pour interdire les méthodes « globales », alors qu’elles ne sont pas pratiquées dans les écoles publiques.

Les déclarations successives du Ministre ont fini par provoquer un sentiment d’inquiétude chez beaucoup de parents d’élèves.

Toutes les études montrent que l’enseignement de la lecture s’est amélioré au fil des années. Les programmes officiels de 2002, qui sont ambitieux, sont d’ailleurs le reflet de cette évolution.

Aujourd’hui, toutes les « méthodes » utilisées dans les classes respectent une progression rigoureuse de l’étude des sons. Ce travail est déjà bien entamé à la maternelle, conformément aux programmes, et se poursuit au primaire.

La méthode préconisée par le ministre était à peine suffisante il y a cinquante ans, quand la majorité des enfants ne poursuivait pas d’études au-delà de la communale. Y revenir aujourd’hui accentuerait l’échec scolaire à l’entrée au collège et ne préparerait pas les élèves à la maîtrise de savoirs complexes.

Le ministre cherche à séduire l’opinion en idéalisant l’école d’autrefois, et en évoquant un âge d’or qui n’a jamais existé.

Pour progresser encore, l’école n’a pas besoin de déclarations caricaturales, ni d’affirmations passéistes et approximatives du ministre de l’Education Nationale. Elle a besoin d’engagements :
- pour permettre à tous les enfants de pouvoir travailler en petits groupes à certains moment de la journée, ce qui nécessiterait la création de postes d’enseignants supplémentaires.
- pour réduire les effectifs dans les classes. Or le Ministre a choisi de les augmenter encore à la rentrée prochaine en ne créant que 694 postes pour 34.000 élèves supplémentaires, soit un poste pour 50 élèves. Aucune création n’est prévue dans le Gers malgré 250 élèves supplémentaires.
- pour mieux aider les élèves en difficulté grâce à l ?intervention dans toutes les écoles de personnels formés à cet effet.
- pour assurer le remplacement des maîtres(ses) en congé maladie ou en congé maternité.

Les enseignants de l’école

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr