Retour accueil

Vous êtes actuellement : NOS ACTIONS  / Communiqués 


Carte scolaire : ne pas se tromper de cible

mercredi 7 mars 2018

D’aucuns semblent ne pas avoir digéré la perte d’un siège de député dans le département et tentent d’en faire porter la responsabilité aux syndicats.
- Les Gersoises et les Gersois, eux, n’ont pas l’air d’avoir oublié que la fermeture de 20 écoles rurales ces trois dernières années est directement liée à la signature du "protocole" censé les protéger.
- Les Gersoises et les Gersois ont toujours en tête que la "priorité au primaire" décrétée en 2012 n’a pas permis au Gers de retrouver la cinquantaine de postes fermés sous Sarkozy, postes pourtant indispensables pour ouvrir des classes, assurer à nouveau le bon fonctionnement du service de remplacement, aider les élèves les plus fragiles avec des enseignants spécialisés formés, accueillir les tout-petits en maternelle y compris dans les petites écoles....
C’est ainsi que l’on prend en compte la ruralité d’un département, en donnant aux services publics les moyens de fonctionner.

Le SNUipp/ FSU du Gers, résolument engagé depuis sa création dans la défense de l’Ecole Publique a déjà rejeté par 2 fois la carte scolaire de la DASEN, et a d’ores et déjà écrit au Ministre pour demander l’attribution d’une partie des 100 postes qu’il a gardé en réserve au titre de la ruralité.

Nous ne doutons pas que le président du Conseil Départemental soutiendra cette même demande lorsque les organisations syndicales et la FCPE la soumettront au prochain CDEN, tout comme nous serons d’accord avec lui pour dire que Mr Macron, ancien ministre de F. Hollande, veut démanteler l’Ecole et les Services Publics.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr