Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Actunet  / Actunets 2017/2018 


Actunet du lundi 18 décembre 2017

lundi 18 décembre 2017

- CAPD promotions
- Roland Goigoux : lire et écrire
- Report du PPCR
- Classe exceptionnelle




CAPD promotions du 15 décembre

Cette CAPD a validé l’avancement automatique des enseignant.es qui avaient l’ancienneté nécessaire dans leur échelon.

Pour l’accès au 7ème et au 9ème échelon, il s’agissait aussi d’examiner les accélérations de parcours.

Les collègues qui pouvaient y prétendre (en fonction du temps déjà passé dans l’échelon) ont été départagé.es selon un barème, qui, pour cette année encore, prenait en compte l’AGS et la note de la dernière inspection.

Barème de la dernièr-e promu-e :

- 7ème : 23

- 9ème : 31,997

lire la déclaration préalable du SNUipp/FSU32

lire l’intégralité du compte-rendu ICI




Roland Goigoux : lire et écrire

Une vaste étude sur l’enseignement de la lecture en CP a été dirigée par Roland Goigoux, professeur des universités en sciences de l’éducation à l’université Clermont-Auvergne. Son équipe de chercheurs a observé près de 131 classes et dégagé des pistes de réflexion et des points d’appui pour conduire un enseignement des plus complexes.

Roland Goigoux a consacré une grande partie de son travail de recherche à la lecture. Il vient de publier une vaste étude sur l’influence des pratiques d’enseignement de la lecture et de l’écriture sur la qualité des premiers apprentissages.

Il était présent cette année à la 17e Université d’automne du SNUipp-FSU pour exposer les grandes lignes des résultats de sa recherche.

Loin des polémiques inutiles, Roland Goigoux par son travail de chercheur alimente une réflexion toujours vivante et bien utile pour les enseignantes et les enseignants qui font l’école au quotidien.

Voir le diaporama de l’université d’automne




Report du PPCR

Sans surprise, le gouvernement vient de décider de reporter d’un an les mesures qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier 2018, qui avaient pour objectif de revaloriser la carrière de l’ensemble des fonctionnaires. C’est une remise en cause de la parole de l’Etat. Comment croire désormais que le calendrier annoncé sera vraiment respecté ?

D’ores et déjà, pour certaines catégories de personnels, les conséquences sont lourdes, notamment pour ceux de la catégorie C, les moins bien payés de la fonction publique, qui attendent ces revalorisations depuis de nombreuses années.

Concrètement, pour les professeurs, qu’est-ce que ça signifie ?

- Les nouvelles grilles, déjà actées ne sont pas remises en causes.

- Ce qui est reporté :

Les mesures PPCR inscrites au calendrier pour 2018 sont reportées d’un an.

  • 1er janvier 2019 (au lieu de 01/01/2018) : seconde conversion d’une part de l’indemnitaire en indiciaire, sous la forme de 5 points d’indice. Ce report aura un impact sur le montant des pensions, car les primes ne sont pas prises en compte pour leur calcul. La conséquence immédiate pour les agents qui partent à la retraite à la fin de l’année est donc une baisse de leur pension.
  • 1er janvier 2020 (au lieu de 01/01/2019) : dernière revalorisation des grilles, de 0 à 15 points d’indice selon l’échelon.
  • 1er janvier 2021 (au lieu de 01/01/2020) : création d’un 7ème échelon dans la nouvelle grille de la hors classe (indice sommital 821).

Il faut aussi savoir qu’en janvier 2018, à ces mesures régressives s’ajoutera la hausse programmée des cotisations retraites, ce qui mécaniquement entrainera une baisse du salaire net des fonctionnaires.




La classe exceptionnelle

Le SNUipp/FSU est opposé à une classe exceptionnelle dont l’accès concernera au mieux 10% de la profession, exclura de fait la quasi totalité des PE, va renforcer les inégalités entre les hommes et les femmes et sera un outil de management renforcé. Quoi qu’il en soit, cette classe existe désormais, alors voilà comment ça fonctionne.

Un troisième grade est créé à partir du 1er septembre 2017 : la classe exceptionnelle.

Les collègues qui étaient à la hors classe au 31 août 2017 et qui répondent à certaines conditions pourront y accéder. Il faut :

- soit avoir exercé pendant 8 années continues ou pas en éducation prioritaire ou sur certaines fonctions : direction d’école ou chargé de classe unique, direction adjointe de SEGPA, conseiller pédagogique, maitre-formateur, référent handicap, enseignement supérieur.C’est le premier vivier.

- soit être au dernier échelon de la hors classe (actuellement le 6e). C’est le deuxième vivier.

Les personnels éligibles au titre du premier vivier devront candidater du 8 au 22 décembre 2017 sur i-prof.

Les autres (2ème vivier) n’ont pas de démarche particulière à faire. Les IEN proposeront un avis (excellent, très satisfaisant, satisfaisant, insuffisant), qui portera sur l’ensemble de la carrière et qui sera arrêté par l’IA-DASEN en janvier. Un barème prenant en compte l’avis et l’ancienneté dans l’échelon détenu, mais où le poids de l’avis sera prépondérant, permettra de classer les promouvables dans un tableau d’avancement.

La CAPD se tiendra en principe début février 2018.

Pour tout savoir, cliquer ICI




Se syndiquer, toujours et maintenant

Plus que jamais le SNUipp-FSU32 souhaite représenter toute la profession.

Nous invitons les collègues qui ne l’auraient pas encore fait à se syndiquer afin

de donner au SNUipp-FSU32 les moyens de fonctionner et de répondre du mieux qu’il le peut à vos attentes.

Je me syndique.

Je me syndique en ligne.




* A votre disposition si besoin.

Les élu(e)s SNUipp/FSU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr