Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CAPD 


CAPD promotions du 15 décembre 2017

vendredi 15 décembre 2017

Promotions :
Dans notre déclaration préalable, nous avons avons souligné l’avancée que représente l’avancement automatique dans la nouvelle formule des promotions, en regrettant qu’il subsiste une part liée au mérite (forcément subjective) pour l’accès aux 7ème et 9ème échelons. Nous avons aussi rappelé notre opposition à la nouvelle classe exceptionnelle, qui sera réservée à quelques "happy few".

Cette CAPD a validé l’avancement automatique des enseignant.es qui avaient l’ancienneté nécessaire dans leur échelon.

Pour l’accès au 7ème et au 9ème échelon, il s’agissait aussi d’examiner les accélérations de parcours.
Les collègues qui pouvaient y prétendre (en fonction du temps déjà passé dans l’échelon) ont été départagés selon un barème, qui, pour cette année encore, prenait en compte l’AGS et la note de la dernière inspection.

Barème de la dernièr-e promu-e :
- 7ème : 23
- 9 ème : 31,997

Le SNUipp a rappelé que les nouvelles modalités d’avancement exigent que le ratio hommes/femmes entre les promouvables et les promus soit le même, ce qui est une avancée pour assurer des promotions à l’image de la composition de la profession.
Un exemple pour comprendre ce que cela veut dire :
s’il y a 100 promouvables, parmi lesquels on trouve 80 femmes pour 20 hommes, et qu’il y a 10 places, il faudra que 8 places soient pourvues par des femmes et 2 par des hommes.

L’ensemble des collègues syndiqué-es concerné-es par une promotion et les collègues non syndiqué-es nous ayant fait parvenir les informations ont été informé-es individuellement à l’issue de la CAPD.

Questions diverses
Classe exceptionnelle
- Les services commencent à recevoir les demandes des collègues qui ont déposé leur candidature au titre du 1er vivier.
Pour pouvoir déposer sa candidature, il faut être au moins au 3ème échelon de la hors-classe et avoir cumulé au cours de sa carrière 8 ans d’exercices de certaines fonctions. 78 collègues dans le département ont atteint cet échelon 3, mais parmi eux, tous ne réuniront pas la deuxième condition (les 8 ans). C’est ce vivier-là qui alimentera principalement la classe exceptionnelle (à 80%).

- Au titre du deuxième vivier (6ème échelon de la hors-classe), l’administration n’a pas pu nous indiquer combien de collègues étaient concernés par cet éventuel changement de grade.
Ces collègues n’ont pas de démarche à faire, mais ce vivier-là ne « fournira » que 20% des effectifs de la classe exceptionnelle.

Le but du PPCR est d’arriver progressivement à 10% de l’ensemble des collègues à la classe exceptionnelle.
Le ratio indiquant le nombre de collègues qui accèderont à cette classe cette année n’est pas encore connu, mais on peut s’attendre à un très faible nombre de places (2 ou 3 peut-être en étant optimiste, avec dans ce cas de figure aucune place au titre du 2ème vivier).
Notre hiérarchie reproduit ainsi ce qui s’est passé jusqu’à récemment pour la Hors Classe, un fonctionnement au mérite pur avec un fable taux d’accès.
En savoir plus sur la classe exceptionnelle ICI

Contractuels :
Les 7 personnes recrutées ont pris leur fonction au 1er décembre, avec des choix d’implantation liés au fait que l’administration considère qu’ils ne peuvent pas avoir de frais de déplacement.
3 nouveaux recrutements vont être faits début janvier.

Au delà de notre position de principe sur le sujet (un recrutement sur liste complémentaire plutôt que d’embaucher des personnes au pied levé avec des contrats précaires), nous demandons à pouvoir faire part de notre avis sur les lieux d’implantation, de manière un peu formalisée.
Souvent les collègues des écoles concernées nous font part d’éléments qui justifient de ne pas mettre un-e enseignant-e sans formation sur le poste (enfin plus qu’ailleurs !).
- En tant que représentant-es des personnels, nous avons une connaissance du terrain qui, bien que différente de celle des IEN, n’en est pas moins pertinente.
Par ailleurs, les collègues remplaçant-es, que notre hiérarchie avait assuré qu’ils resteraient là pour l’année entière ont été prévenu-es le vendredi pour le lundi (et parfois, même pas par leur IEN) de ce changement d’affectation. Ils avaient bien souvent investi leur poste participant aux projets des écoles.
- Cette façon de traiter les personnels n’est pas admissible.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr