Retour accueil

Vous êtes actuellement : SOCIETE  / Laïcité - neutralité 


La laïcité cent ans après

Nouvelle livraison FSU

vendredi 25 novembre 2005

La loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État marque l’aboutissement d’un long processus de sécularisation au cours duquel l’État s’est libéré de l’emprise de l’Église catholique.

Elle consacre la primauté de la liberté de conscience dans la législation. En ne reconnaissant et en ne subventionnant aucun culte, elle a fondé la laïcité à la française, même si le mot ne sera utilisé dans la Constitution que plus de quarante ans plus tard.

Aujourd’hui, la question laïque ne se réduit plus à celle des religions, même si le débat récent autour de la loi sur les signes religieux à l’École et la rédaction du projet de Constitution européenne ont montré que tout n’était pas réglé de ce point de vue, loin de là.

L’idéologie marchande et les tentatives répétées de réduire l’éducation à sa seule dimension économique et de la soumettre à l’influence des entreprises remettent dans l’actualité une deuxième dimension, elle aussi historique, du combat laïque.

Devant ces périls qui demeurent pour l’enseignement public, la laïcité n’est pas seulement résistance à des interventions illégitimes dans l’espace public. Elle a un contenu positif où les valeurs universelles inscrites dans les grands textes fondateurs occupent une place centrale.

La laïcité cent ans après L’objet de ce livre est à la fois de marquer le centenaire de la loi de 1905 en rappelant ce qu’elle a représenté, et de tracer des pistes pour un combat laïque répondant aux défis de notre temps.

Les auteurs, Évelyne Rognon et Louis Weber, sont membres de la rédaction de Nouveaux regards, revue de l’Institut de Recherches FSU.

On peut consulter le sommaire et l’introduction de cet ouvrage, en ligne.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr