Retour accueil

Vous êtes actuellement : NOS ACTIONS  / Déclarations 


Déclaration préalable SNUipp/FSU, CAPD du 11 mai 2017

vendredi 12 mai 2017

Résultats des commissions d’entretien et autorisations d’absence.

Les résultats des commissions d’entretien préalables à l’obtention de certains postes sont à l’ordre du jour de cette CAPD.

Présentés comme un outil de ressources humaines ayant pour but d’aider les collègues dans leurs choix professionnels, ces entretiens peuvent au contraire, à notre-sens, susciter une grande incompréhension chez les collègues qui n’auront pas été « sélectionnés ».

Ces derniers peuvent même être particulièrement déstabilisés quand ils reçoivent un avis défavorable alors même qu’ils exercent dans un contexte proche de celui pour lequel ils postulent, ou bien s’il s’agit de leur propre IEN qui les reçoit en entretien et leur oppose ensuite un avis négatif. Car il faut ensuite retourner en classe, avec une estime de soi parfois bien ébranlée…

Si nous partageons avec l’administration l’objectif de rendre les dispositifs particuliers les plus efficaces possible, nous ne pouvons cautionner la méthode.

Car s’il y avait simplement quelques avis défavorables, à la marge, on pourrait effectivement penser que la commission écarterait simplement des candidatures de collègues qui se seraient manifestement trompés dans leur choix. Mais tel n’est pas le cas : les avis défavorables, comme cela avait été le cas pour la liste d’aptitude des directeurs, sont somme toute assez nombreux (7 sur 14 pour l’accueil des moins de 3ans).

Les entretiens semblent ainsi s’inscrire dans une logique de mise en concurrence des personnels qui ne permet pas selon nous de déterminer les éventuelles prédispositions d’un-e enseignant-e plutôt qu’un autre.

Pour le SNUipp/FSU, c’est la formation et la confiance accordée aux équipes qui sont gages de la qualité de l’enseignement et donc de la réussite de ces dispositifs. Investir dans la formation des personnels et des équipes plutôt que dans la sélection garantirait des effets bénéfiques à long terme.

Nous souhaitons aussi aborder un autre sujet : celui de la gestion des autorisations d’absence.

Plusieurs enseignant-es nous ont fait part dernièrement de difficultés pour obtenir des autorisations d’absence ou bien d’autorisations acceptées mais avec retenues sur leur traitement.

Les écoles ont été destinataires dans le même temps d’une circulaire à ce propos.

La règlementation en ce domaine n’est certes pas nouvelle, mais pour autant, l’usage voulait dans ce département que les autorisations d’absence pour raison de santé soient accordées avec traitement. C’est donc l’appréciation de ce texte par la DASEN qui a changé.

Dans un département où le problème des déserts médicaux fait régulièrement l’objet d’articles dans la presse locale, dans un métier où la médecine de prévention est presque inexistante, les enseignant-es des écoles ne choisissent pas les dates de leurs rendez-vous médicaux : ce sont les professionnels de santé qui les imposent.

Nous nous permettons aussi de signaler que les autorisations d’absence accordées sans traitement ont aussi une incidence sur la carrière des collègues en imputant leur AGS. Cela peut en effet avoir des conséquences négatives lors des opérations de mouvement ou pour le calcul de leur retraite.

Nous regrettons ce positionnement qui contribue selon nous à dégrader le climat de confiance entre la hiérarchie et les enseignant-es. Il s’apparente à une remise en question du professionnalisme des enseignant-es dévoué-es à leurs élèves et aux valeurs du service public d’éducation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr