Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carte scolaire 


Réunion protocole carte scolaire pluriannuelle : 19 janvier 2017

lundi 23 janvier 2017

Devant deux sous-préfets, le secrétaire général de la Préfecture et plusieurs élu.e.s (conseillers départementaux et maires) qui la soutiennent, la DASEN a redit le bien qu’il faut penser du protocole.
Elle a rappelé qu’on entrait dans sa dernière année, et qu’ il a permis le maintien des postes d’enseignants dans le département, malgré une baisse des effectifs [1].
Elle affirme vouloir préserver un maillage scolaire et des organisations pédagogiques cohérents (ce qui est loin d’être le cas à l’examen de ses propositions) et entend utiliser les postes « récupérés » pour une amélioration pédagogique, avec notamment des créations de postes de remplaçants ou de RASED (si, si !).

Rappelons ici que les emplois Rased avaient été supprimés avec les mêmes arguments que ceux avec lesquels on dénigre l’école rurale aujourd’hui.

Quant à nous, nous avons rappelé que malgré une baisse, les effectifs ne sont pas plus bas qu’en 1997, et que nous avons pourtant perdu 69 postes ces 18 dernières années.
- Pour le SNUipp/FSU, les nécessaires ouvertures de postes ne peuvent être « financées » par la restructuration du maillage scolaire.
Maintien de l’Ecole Rurale, accueil des tout-petits, "Plus de maîtres que de classes", remplacement, enseignement spécialisé, RASED, formation continue... : les besoins ne manquent pas !
Et il faut créer des postes pour tout cela et ne pas se satisfaire d’une réorganisation des services publics qui cache mal de nouveaux redéploiements de moyens (cf les fermetures de trésoreries, de bureaux de Poste, d’écoles rurales...).

La DASEN a ensuite présenté les projets, en précisant toutefois qu’il ne s’agissait pas pour l’heure de décisions de carte scolaire (les instances dédiées débuteront dans 2 semaines).
En voici le détail, par communautés de communes, chacun jugera ce qu’il en est à l’examen de ses propositions.

Armagnac Adour
- Termes/ Cahuzac/ Tasque : fermeture de Termes et de Cahuzac à la rentrée 2017 transfert des élèves vers Riscle et Aignan, maintien de l’école de Tasque pour une année scolaire avec à priori tous les élèves d’élémentaire (!) dans l’attente d’un transfert de poste sur Plaisance à la rentrée suivante.
- Margouët-Meymes / Dému  : fermeture de l’école de Margoüet et transfert du poste à Lannepax. Création d’un RPI Dému / Lannepax .

Astarac Arros
- Ste Dode : transfert en 2018 à St Michel

Bas Armagnac
- Monguilhem/Monlézun et Laujuzan/Mormes/Caupenne/Magnan : retour à 2 RPI distincts avec sûrement des mesures de carte scolaire. La DASEN parle d’un "échec du protocole"

Bastides de Lomagne
- St Georges/Cologne : fermeture avec transfert des élèves à Cologne. La hiérarchie pense qu’un algeco fera l’affaire pour accueillir les élèves à défaut de travaux.

Bastides et vallons du Gers
- Préchac/Ju Belloc : le RPI fermera en 2018 (dans l’attente de la fin des travaux à Plaisance).

Cœur d’Astarac en Gascogne
- Peyrusse/Bassoues : transfert du poste à Bassoues, l’accueil des maternelles va nécessiter des travaux (comme il y a 2 ans avant que la décision de fermer Peyrusse soit annulée).

Grand Auch et cœur de Gascogne
- Crastes/ Nougaroulet  : transfert du poste de Crastes à Nougaroulet
- Lavardens/Roquefort : transfert d’un poste sur deux à Roquefort qui accueillerait tout l’élémentaire (2 cl).

Lomagne gersoise
- Mas d’Auvignon/ La Sauvetat : fermeture du Mas d’Auvignon avec transfert du poste à La Sauvetat. Les CM2 ne sont plus transférés à Pauilhac
-  Castéra-Lectourois /Sempesserre : fermeture de Castéra-Lectourois . 2 hypothèses envisagées : transfert du poste à Sempeserre (voulu par les élus et les parents) ou suppression du poste et scolarisation des CM1 et CM2 à Lectoure. La DASEN exerce un chantage en disant que si la 2ème option n’est pas retenue, elle fermera un poste à Lectoure (bien qu’ayant prévu les transfert d’élèves de CM d’autres RPI).
- Céran/ Goutz/Miramont Latour : fermeture de Céran, avec éventuellement scolarisation des CM2 à Fleurance, mais les élus semblent réticents.
- Marsolan : voir § Ténarèze

Savès
- Noilhan/Pompiac/Seysses Savès : fermeture de Pompiac et Seysses Savès avec transfert des postes sur Noilhan.
- Laymont/Montpezat : fermeture de Montpezat avec transfert du poste sur Laymont
- Simorre/ Tournan : fermeture de Tournan et transfert des élèves à Simorre
Si le président de la communauté de communes souhaite traiter les 3 situations à l’identique, la DASEN semble finalement trouver que 4 fermetures d’écoles sur un même territoire risquent de faire un peu trop. Elle craint que les élu-es ne soient pas tous d’accord (sous-entendu : pas de mobilisation avant les élections).

Ténarèze
- Beaucaire : fermeture, élèves accueillis à Valence/Baïse.
- Cassaigne/Mouchan : fermeture d’un poste, mais réorganisation non aboutie (2classes à Mouchan avec aménagement pour accueil des maternelle ou 1 cl à Mouchan/ 1 cl à Cassaigne).
- Blaziert/Marsolan/ Castelnau sur l’Auvignon : fermeture de Blaziert et de Castelnau sur l’Auvignon, avec un transfert des élèves sur Caussens (Blaziert) et La Romieu ou Condom (Castelnau sur l’Auvignon).
Resterait 1 poste à Marsolan accueillant les enfants de C1 et C2 de son secteur(!), ceux de C3 allant sur Lectoure ou éventuellement sur le RPI Terraube/Pauilhac.

Val de Gers
- Monlaur-Bernet/Panassac : fermeture de Monlaur, il resterait 2 classes à Panassac avec éventuellement scolarisation des CM2 à Masseube.

Notes

[1] elle n’ignore pourtant pas que deux départements de l’Académie de Toulouse, non signataires du protocole, disposent d’emplois de profs d’école supplémentaires malgré une diminution de leur nombre d’élèves.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr