Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CAPD 


Compte rendu de la CAPD du 13 octobre 2016

vendredi 14 octobre 2016

Formation continue

Seulement 4 stages proposés à candidature individuelle :

  • un stage « scolarisation des – de 3 ans », 2 sessions : 17 novembre et 9 décembre 2016
  • 3 stages pour les directeurs/trices :
    - « hygiène, sécurité, santé » : 10 novembre 2016
    - « la laïcité et l’école de la république » : 2 mai 2017
    - « relations interpersonnelles » : 12 décembre 2016

La liste des candidat-es retenu-es a été publié en PJ dans l’Actunet du 14 octobre envoyé à toutes les écoles, les syndiqué-es et les collègues nous ayant communiqué leur adresse mail.
Par souci de confidentialité, ces noms ne sont pas sur notre site. Ils apparaitront dans notre prochain journal "Actualités32"

Le peu de stage proposé est un choix de l’administration afin de parvenir à tenir ses priorités. Quasiment toutes les heures de formation possibles seront consacrées aux formations institutionnelles.
Cette année, la brigade formation est constituée de 10 collègues.
La DASEN a annoncé que la formation se tiendrait donc avec 10 stagiaires sauf cas de force majeure où une épidémie obligerait à annuler le stage.

Stage « scolarisation des – de 3 ans » :
les candidat-es ont été classé-es par barème, les 10 premier-es seront sur la 1ère session et celles classé-es du 11ème au 20ème rang participeront à la 2de session.
En cas d’annulation de la 1ère session, elle se tiendra à la date prévue pour la 2nde session. Les collègues des rangs 11 à 20 ne pourront donc pas partir en stage. Les élues du SNUipp/FSU ont demandé à ce que soit fixée une date de repli. Pour l’administration, le planning est rempli, ce n’est donc pas possible.
Pour ce stage, deux lieux sont prévus : Masseube et Marciac car celui-ci est également proposé aux collègues des Hautes-Pyrénées.
Parmi les candidat-es, 3 collègues nommées sur un dispositif « scolarisation des – de 3 ans » ont de fait déjà participé à une formation sur ce thème. L’administration les a donc écartées pour cause de redondance.
Le SNUipp/FSU a regretté ce choix car participer à des stages permet d’échanger avec d’autres collègues et de partager ses expériences.

Stages ciblés les directeurs/trices :
plusieurs propositions de classement ont été présentées par les services, un IEN ayant suggéré la remise en cause du barème. Les représentant-es du personnel ont rappelé la règle en vigueur. Ils ont insisté sur la nécessité de ne pas "changer les règles du jeu pendant la partie" . Pour le SNUipp/FSU c’est la base même de la transparence et la garantie contre les passe-droits.
La DASEN évoque la possibilité d’une modification de la règle pour l’an prochain, notamment sur le nombre de voeux satisfaits. Le SNUipp/FSU propose la tenue d’un groupe de travail.
En ce qui concerne plus particulièrement le stage « hygiène, sécurité, santé », les 5 collègues sur liste complémentaire pourraient se voir proposer de participer au même stage organisé pour les Hautes-Pyrénées (le 25 novembre), dans la mesure où les moyens de remplacement seraient disponibles.


ASH- formation initiative nationale (MIN)

Parmi les 12 candidat-es, 5 ont été retenus par l’administration sur les critères suivants :
1) liens priorités nationales
2) création de ressources départementales de formation
3) difficultés liées aux troubles du comportement – formation des personnels non spécialisés

Le SNUipp/FSU a demandé pourquoi seulement 5 candidat-es avaient été retenu-es sur les 12. L’administration a expliqué que comme c’est au département de financer ces formations, elle avait fait le choix de rester sur l’existant (6 semaines avaient été acceptées l’an dernier). Le SNUipp/FSU a demandé également à voir les vœux des 7 candidat-es non retenu-es afin de comprendre la sélection qui a été faite par l’administration.
De plus, étant donné qu’un des critères de sélection est la « formation des personnels non spécialisés », le SNUipp/FSU a rappelé que ces stages ne devaient pas se substituer à des départs en formation CAPASH.


Questions diverses

Procédure de recensement des non-grévistes
La DASEN souhaite rester dans le cadre légal. Elle ne se servira donc pas des déclarations d’intention pour cibler les collègues grévistes car c’est illégal. Il n’est pas question non plus de faire établir aux directeurs des listes de grévistes (qui rappelle les heures sombres de notre histoire).
La DASEN missionne les services informatiques pour trouver une nouvelle démarche...
Sans attendre, le SNUipp/FSU propose que les collègues non grévistes informent la DIPER par simple retour de mail. Cette proposition est acceptée par le Se-Unsa et par les services académiques.
Il est donc inutile d’imprimer, remplir, scanner et renvoyer le pdf !
Le document pdf restera accessible sur le site de la DSDEN pour ceux qui préfèrent la version papier.

Point sur les décharges des petites écoles
Cette année, l’administration a organisé les décharges des petites écoles dès la rentrée. Ont été affecté-es à cette mission des remplaçant-es mais aussi des collègues à temps partiels à 80 % et ceux sur des postes fractionnés à qui il restait des « petits bouts » à combler.
A ce jour, près de 25 % des décharges du département ont été réalisées, soit 243 jours sur 1004 nécessaires. Des collègues directeurs/trices ont déjà informé l’administration que des jours de décharges seraient aussi nécessaires en fin d’année, particulièrement au mois de mai.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr