Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Actunet  / Actunets 2016/2017 


Actunet du jeudi 6 octobre 2016

jeudi 6 octobre 2016

- CDEN : qui est d’arrière-garde ?
- APC : Et si on reprenait la main sur notre métier ?
- Refonte de la formation spécialisée
- Pause méridienne Grand Auch : suite et bientôt fin
- les syndiqué-es du SNUipp/FSU votent
- Se syndiquer




CDEN : qui est d’arrière-garde ?

Lors du CDEN du 6 octobre, une discussion s’est engagée autour de la concurrence du privé et de la ségrégation sociale qu’il crée :

combat d’arrière-garde selon le préfet, qui considère que «  nous avons besoin des deux types d’enseignement  », et qu’il n’est pas nécessaire de « rouvrir un débat qui n’est plus d’actualité »

Les enseignant-es confronté-es à la concurrence avec le privé apprécieront !

Au delà des propos récents du pape sur la supposée « théorie du genre », il est bon de rappeler, n’en déplaise au représentant de l’État dans le département que NON, le public et le privé ce n’est pas la même chose :

- l’école privée n’a pas l’obligation de gratuité,

- l’école privée n’est pas laïque,

- l’école privée peut choisir et refuser des élèves. L’école privée n’est pas un service public, et ses valeurs sont foncièrement différentes de celles qui fondent notre école républicaine. Lire ICI et aussi ICI

A l’ordre du jour du CDEN : carte scolaire de rentrée 1er degré, effectifs 2nd degré, nouveaux DDEN.

Les mesures de carte scolaire présentées sont les mêmes que lors du CTSD du 2 septembre, lire ICI

lire la déclaration préalable de la FSU ICI





APC : Et si on reprenait la main sur notre métier ?

Les problèmes de souffrance au travail sont en constante augmentation depuis plus de 10 ans, les consultations spécialisées se multiplient. Tous les milieux professionnels et toutes les catégories de salarié-es sont concerné-es.

La chercheuse Dominique CAU-BAREILLE a montré que le travail enseignant, tout comme les autres métiers professionnels, était en effet soumis à « des facteurs d’intensification  » (augmentation des cadences, de la nécessité de faire plus à effectifs constants ou autant avec des effectifs moindres, de gérer les non-remplacements, les suppression de postes, l’augmentation des tâches administratives, de la part d’informatique, des prescriptions, des référentiels, des normes…). Il faut alors tout faire en urgence, « bâcler » et cela fait disparaître le sentiment de satisfaction de son travail et l’estime de soi : on ne rentre plus le soir en étant fier de ce qu’on a accompli dans la journée ...

Vous vous reconnaissez ? Vous avez l’impression de vivre vos journées de classe en apnée ? Vous avez le sentiment de ne « rien faire de bon » ? Vous vous sentez impuissant.e ? Pris-e dans des injonctions contradictoires ?

Alors, réappropriez-vous votre temps de travail ! Utilisez les 36 heures d’APC pour ouvrir des espaces de réflexion avec vos collègues : le travail collectif permet de ne pas se laisser envahir par la culpabilité individuelle et l’épuisement générés par l’absurdité des demandes institutionnelles. Les marges de manœuvre se conquièrent ensemble !

Du temps pour mieux travailler : soyons de plus en plus nombreux : Je clique





Refonte de la formation spécialisée : le SNUipp/FSU porte des exigences !

Le Certificat d’Aptitude Pédagogique aux Pratiques de l’Éducation inclusive (CAPPEI) devrait dès la rentrée prochaine remplacer le CAPA-SH (1er degré) et le 2CA-SH (2end degré). Avec l’ambition de répondre aux objectifs d’une école inclusive, le ministère a choisi de refondre dans une certification unique la formation professionnelle spécialisée des enseignants. Une nouvelle maquette de formation a donc été présentée il y a quelques mois aux organisations syndicales et, depuis, les groupes de travail s’enchaînent.

Pour le SNUipp-FSU, ce projet n’est pas à la hauteur des exigences professionnelles de l’enseignement adapté et spécialisé !

Lire la suite de l’article ICI





Pause méridienne Grand Auch : suite et bientôt fin

Le SNUipp/FSU a contacté l’élue en charge du dossier. Elle confirme un loupé dans la façon de procéder et dans la communication qui s’en est suivie. Elle nous a assuré que les services concernés ont une solution à proposer qui couvre la responsabilité des personnels de l’Alaé et qui décharge les enseignant-es de cette contrainte imposée depuis la rentrée. Cela devrait se faire rapidement.





les syndiqué-es du SNUipp/FSU votent

Dernière ligne droite pour les adhérent-es :

Ils ont jusqu’au 12 octobre (attention aux délais postaux) pour donner leur avis sur les travaux du Congrès et sur les nouveaux textes revendicatifs du SNUipp/FSU.

Ils votent également pour élire le Conseil Syndical du Gers qui choisira en son sein un bureau chargé de faire vivre le syndicat au quotidien.





Se syndiquer, toujours et maintenant

Plus que jamais le SNUipp-FSU32 souhaite représenter toute la profession.

Nous invitons les collègues qui ne l’auraient pas encore fait à se syndiquer afin

de donner au SNUipp-FSU32 les moyens de fonctionner et de répondre du mieux qu’il le peut à vos attentes.

Je me syndique.

Je me syndique en ligne : paiement en plusieurs fois.




* A votre disposition si besoin.

Les élu(e)s SNUipp/FSU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr