Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CTSD et CDEN 


Compte-rendu du CDEN du 30 juin

jeudi 30 juin 2016

Soutien sans faille aux lycéennes sans papier pour obtenir leur ré-inscription.
Ensuite, l’ordre du jour a été traité. Il portait sur les modifications des horaires des écoles qui avaient adopté les nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2013.

Droit à l’Education pour toutes et tous
Soutenus par une cinquantaine de personnes venues pour Leïla et Megi, ou protestant contre une fermeture de classe pour la rentrée 2016 à l’école de Plaisance, les représentants FSU, SE/UNSA, SGEN) et de la FCPE revêtu-es d’un tee-shirt « Lycéen-nes Sans papiers dans le Gers » ont fait une entrée remarquée au CDEN.
- Puis ils ont lu, debout, une déclaration préalable solennelle.

- Le Préfet, répondant à cette déclaration, a campé sur ses positions, dénonçant «  les amalgames infamants et raccourcis dangereux » contenus dans la déclaration préalable (?) ainsi que les risques de vote extrême liés aux manifestations de soutien. (??)
- S’en sont suivis des échanges, au cours desquels la FCPE et les organisations syndicales se sont appuyés sur la Circulaire de 2002 concernant les inscriptions des élèves, qui prévoit que chacun peut poursuivre son cycle de scolarité sans que cela soit soumis à la présentation d’un titre de séjour.
- Au delà de cela, la FSU a rappelé ce que sont les valeurs de l’Ecole de la République et lancé un appel à l’humanité de la DASEN
- Deux élus, respectivement vice-président du Conseil régional et du Conseil Départemental ont affirmé leur soutien à notre position et ont demandé à leur tour la ré-inscription des 2 lycéennes.
- Quant à la DASEN, après avoir indiqué qu’elle avait pris connaissance des OQTF de Megi et Leïla par des «  documents reçus », elle a ajouté qu’elle craignait que les 2 jeunes filles ne « se saisissent de l’inscription pour faire pression sur Monsieur le Préfet  ». Dans le Gers, l ’Education Nationale est donc bien devenue une annexe du ministère de l’Intérieur !
Cerise sur le gâteau : elle a affirmé que, quand elle avait connaissance d’informations par un autre service de l’État, elle ne pouvait aller à leur encontre, osant un amalgame plus que douteux : « elle ne pourrait, par exemple pas permettre la réinscription d’ élèves qui auraient fait le Djihad ! »

La FSU32 regrette profondément que de tels propos puissent être tenus, dans une instance aussi solennelle, par la plus haute autorité de l’Éducation nationale et ne manquera pas d’en informer ses instances nationales.
- Elle réaffirme son soutien sans faille aux lycéen.nes Sans papiers et réitère fermement sa demande que leurs inscriptions soient autorisées et que des titres de séjour leur permettant de vivre et étudier dans le Gers leur soit octroyés.

Déclaration générale de la FSU ICI

Horaires des écoles
Assez peu d’écoles avaient demandé des modifications. Elles ont toutes été acceptées.

La FSU a rappelé que l’ objectif premier de cette réforme est l’amélioration de la réussite des élèves. Il nous semble indispensable d’avoir un bilan départemental. Car jusqu’à présent, nous avons beaucoup entendu parler de périscolaire et de PEDT.
Au niveau national, les 3 rapports rendus publics récemment ne permettent pas vraiment d’évaluer les effets de la réforme sur la réussite scolaire.
- Dans notre département, nous avons évoqué une fatigue accrue en maternelle, ressentie chez leurs élèves par de nombreux enseignants et avons souhaité une remise à plat de cette réforme.

Nous avons aussi nuancé le satisfecit général en rappelant la diversité de notre territoire.
- Dans les communes rurales, le personnel travaillant sur les temps périscolaires ont encore trop souvent des contrats précaires.
Quant aux PEDT, on demande une implication importante aux enseignant-es du 1er degré, alors que bien souvent les collectivités les établissent sur les enfants de 0 à 20.
Nous avons demandé à qu’on ne surcharge pas encore et encore les enseignant-es.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr