Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Salaire et rémunérations... 


Nos salaires : quelle réalité ?

jeudi 14 janvier 2016

Dans le journal Les Echos du 14 janvier, Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, continue à entretenir le flou sur un éventuel dégel du point d’indice des salaire des fonctionnaires à l’occasion du rendez-vous salarial prévu en février. Petit d’horizon de la réalité salariale d’1 PE français dans le contexte européen

Le salaire d’un-e prof d’école c’est :

  • un salaire bloqué depuis 6 ans comme pour pour tous les fonctionnaires
  • un salaire parmi les plus faibles des pays de l’OCDE

Au mois de février doivent avoir lieu des négociations salariales pour la fonction publique.
Mais dans un contexte qui prône toujours l’austérité : les lois 2016 de Finance et de financement de la Sécurité Sociale laissent très peu de marge de manœuvre pour une augmentation générale des salaires.



Après six années de gel du point d’indice et de hausse des cotisations retraites, le passif est lourd, et équivaut à une perte de 8 % du salaire mensuel soit 193 euros par mois pour un PE au 8e échelon.

Sans compter qu’au 1er janvier de cette année, une nouvelle augmentation des cotisations retraites de 0,4 % provoque une perte de 10€ par mois pour un salaire mensuel de 2 458 € (en 2016, la perte cumulée s’élève à plus de 40 euros mensuels).



Pour le SNUipp-FSU, deux sujets sont sur la table :

  • l’augmentation indiciaire des salaires
  • l’égalité de traitement pour obtenir l’ISAE à 1200 euros (parité ISAE/ISOE)





L’Emploi public
Si les créations de postes sont de retour depuis quelques années dans les écoles, la hausse démographique en absorbe beaucoup ce qui relativise les 60 000 promesses qui restent d’ailleurs encore fort éloignées.

Surtout cela cache mal les suppressions de postes dans quasiment tous les autres secteurs publics.

Sans oublier que le recours aux emplois précaires, même sur des besoins pérennes, reste de mise.
De ce point de vue, l’accompagnement des élèves en situation de handicap ne voit pas la situation s’améliorer en profondeur.



Les Services publics
Ils restent considérés comme des variables d’ajustement budgétaire, soumis prioritairement aux budgets de rigueur qui se succèdent.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr