Retour accueil

Surcharge administrative : « c’est pas notre faute ! » dit l’administration

jeudi 19 novembre 2015

Le rectorat se défausse et renvoie le poids de la surcharge des directeurs-trices sur le dos des parents et des collectivités locales !

A l’occasion du groupe de travail académique "simplification des tâches des directeurs d’école" du 4 novembre dernier, l’administration a tenté de lister les demandes institutionnelles faites aux directeurs-trices.

Objectif de la manœuvre :
Montrer que si les directeurs-trices sont surchargé-es, ce n’est pas en raison du travail que demande l’administration.
Et pour preuve, elle a réalisé un tableau par période et par tâche, comptabilisant les heures de travail qu’elle donne aux directeurs-trices. Au total, cela ne représenterait que 42,25h dans l’année, et donc 1h30 par semaine.
- De quoi se plaint-on ?

Non, ce n’est pas une plaisanterie.
Par exemple, les directeurs-trices seront ravi-es d’apprendre qu’ils ne passent qu’une demi-heure sur Base élèves au mois de septembre !

Deux interprétations sont possibles :
- ou bien les personnes qui ont réalisé cette liste méconnaissent les tâches des directeurs-trices et le temps qui leur est consacré,
- ou bien elles sont quelque peu « taquines », en renvoyant la responsabilité de la surcharge administrative sur les parents et les collectivités locales.

En tout cas, ce n’est pas cela qu’on attend des groupes de travail sur la simplification des tâches.
Il ne s’agit pas de se disputer pour savoir qui a la responsabilité de l’alourdissement des tâches des directeurs-trices, mais bien de simplifier ces-dites tâches.
Pour le prochain groupe de travail qui se tiendra en janvier, nous demandons que de véritables propositions, concrètes et efficaces, soient faites et mises en oeuvre le plus rapidement possible.

PDF - 253 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr