Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / Audiences IA-DASEN 


DASEN - SNUipp/FSU32 Une audience de clarification ?

mercredi 25 février 2015

La nouvelle Inspectrice d’Académie a pris officiellement ses fonctions dans le département le 1er janvier 2015. Le SNUipp-FSU32 a souhaité lui laisser le temps de prendre connaissance des dossiers départementaux et faire connaissance avec les subtilités gersoises, avant de la rencontrer officiellement, le 22 janvier.

Le Gers un département enfin digne d’intérêt ?
La nouvelle DASEN succède à une série de hauts cadres (Préfet, IA, IEN) souvent de passage, pratiquant parfois une gestion impersonnelle ou hors sol.
- La DASEN nous dit s’être installée complètement dans le Gers et être prête à s’investir pleinement dans sa fonction.

Relations avec les élus
Après une période d’incertitude marquée par une perte d’indépendance de notre institution, doublée d’une instrumentalisation de l’école à des fins politiciennes, pour le SNUipp, rétablir la neutralité de l’EN est devenu primordial.
- La DASEN entend nos remarques. Elle nous assure qu’elle représente bien l’État et qu’elle ne travaillera pas sous quelque pression que ce soit. Dont acte.

Respect vis à vis des enseignants
La dégradation de la relation entre certains élus et les enseignants est flagrante dans quelques endroits. La gestion du dossier "rythmes scolaires" par le précédent Dasen a ouvert une brèche dans laquelle certains élus se sont engouffrés. Ils ont maintenant des velléïtés de régenter la vie des écoles avec, bien souvent, la bénédiction des IEN.
- La DASEN affirme le soutien de l’institution aux personnels et elle veillera à ce que chacun respecte l’Ecole en restant dans son domaine de compétences.

Carte scolaire pluriannuelle
S’inscrivant dans une démarche positive et constructive, les propositions du SNUipp/FSU pour l’école rurale sont publiques. Moderniser l’école publique ou améliorer l’accueil nécessitent bien plus que les trois postes octroyés pour la rentrée 2015, qu’il faut comparer aux 50 qu’il a perdus en 5 ans.
- La DASEN ne pense pas être amenée à fermer beaucoup de classes dans l’immédiat. Elle privilégiera les échanges et le dialogue dans sa méthode de travail, mais elle assumera ses choix le moment venu, ses choix seront guidés par l’amélioration de la qualité pédagogique. A suivre.

Education Prioritaire
En l’absence de réponse budgétaire à la situation du Garros (qui sort du dispositif REP), l’administration (IEN, Rectrice) s’en prend aux équipes enseignantes sur le terrain de la pédagogie. Ce procédé doit cesser.
- La DASEN nous assure qu’elle reconnait le travail de qualité des enseignants du Garros. La pédagogie et l’investissement des collègues n’est pas à mettre en cause. Pour elle, la signature de la CAPE garantit la pérennité du dispositif.

Remise en cause des temps partiels sur autorisation
Refuser les temps partiels sur autorisation revient à faire peser sur nos collègues l’insuffisance des postes attribués au département. Garder le plus d’enseignants possible en surnombre pour assurer la rentrée n’est pas la preuve d’une saine gestion des moyens par l’Etat. Pour beaucoup de collègues, le temps partiel est le seul moyen de « tenir le coup » dans un métier où les conditions de travail se dégradent.
- Pour la DASEN la situation du manque de remplaçants ne permettra pas d’accorder tous les temps partiels sur autorisation, c’est une réalité. Des critères transparents et équitables seront établis.

Contrats aidés : 20h payées 24h ?
Le manque de cohérence dans les propos tenus par l’administration sur les contrats de ces personnels précaires sont inquiétants. Nous demandons à la DASEN de rester dans le cadre légal, les personnels recrutés sous ces contrats de droit privé peuvent recourir aux prud’hommes en cas de litige.
- Pour la DASEN cette question a été réglée en conseil d’IEN et n’en est plus une.
C’est une bonne nouvelle.

Animations pédagogiques, 108h
Jusqu’à présent, tous les directeurs récupéraient sur le temps des animations pédagogiques celui consacré aux réunions auxquelles ils sont invités par les IEN. Cette possibilité leur est désormais refusée dans certaines circonscriptions.
Idem pour les collègues profitant habituellement de ce temps pour mettre en oeuvre des projets particuliers.
Les enseignants donnent beaucoup de leur temps personnel. A défaut d’une augmentation des salaires qui ne dépend pas de l’IA, ils doivent voir une partie de ce travail reconnu par l’administration, comme auparavant...
On doit pouvoir revenir à une gestion plus souple des 18h et plus largement des 108h.
- Pour la DASEN il n’est effectivement pas possible de donner plus de moyens aux enseignants (il n’y a pas d’heures supplémentaires dans le 1er degré) mais on peut en effet envisager une plus grande souplesse dans la gestion des 108h.
La demande du SNUipp/FSU sera donc mise à l’ordre du jour du prochain conseil d’IEN.

Projets d’écoles
En juin 2014, le SNUipp/FSU a obtenu au niveau national que la rédaction des projets d’écoles soit reportée à la publication des nouveaux programmes.
Ceux de maternelle applicables à la rentrée 2015 sont en cours de parution. Les enseignants vont être consultés sur les autres très prochainement.
Or dans certaines circonscriptions, il est demandé aux équipes de rendre leur copie pour fin janvier. Est-ce pour mieux les réécrire après la parution officielle dans quelques semaines ou quelques mois ?
Par ailleurs, les documents d’aide à l’écriture sont d’habitude harmonisés au niveau départemental... Cela ne semble plus être le cas..
- La DASEN nous assure que ce point très important sera également vu en conseil d’IEN. Elle ne semble pas éloignée notre approche.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr