Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CAPD 


Compte-rendu de la CAPD du 15 janvier 2015

jeudi 15 janvier 2015

Barèmes et vœux des permutations informatisées
Le SNUipp/FSU 32 a effectué son travail de contrôle et de vérification : les barèmes des collègues qui nous ont envoyé leur fiche de suivi ont été vérifiés et confrontés à ceux de l’administration lors de la CAPD du 15 janvier 2015.

44 collègues cette année demandent à quitter le département. 19 d’entre eux demandent les Hautes-Pyrénées en premier voeu, 7 les Pyrénées Atlantiques, 6 la Haute Garonne, 3 les Landes…

Les 2 collègues en ayant fait la demande n’ont pas obtenu la bonification exceptionnelle des 800 points.

calendrier prévisionnel du mouvement
1ère phase :
ouverture du serveur : 10 au 30 avril 2015
CAPD 21 mai

2ème phase
Ouverture du serveur du 1er au 7 juin
CAPD 18 juin

Les temps partiels sur autorisation en danger
La DASEN souhaite un groupe de travail concernant les temps partiels sur autorisation.
Au vu des problèmes de remplacement que connaît le département, elle veut récupérer des moyens et pour cela refuser certaines demandes de temps partiel sur autorisation, au détriment des conditions de travail de ces enseignants.
Le DASEN précédent avait déjà tenté de le faire, très tard dans l’année scolaire, alors que les opérations du mouvement des personnels étaient déjà bien entamées. Les collègues concernés s’étaient alarmés à juste titre. Nous avions défendu leur position auprès du DASEN qui avait reculé. Rappelons que dans notre département, les enseignants se sont toujours vus accorder leur demande de temps partiel. Pour beaucoup d’entre eux, en raisons de contraintes diverses, cette organisation est la seule qui leur permet d’exercer sereinement leur métier.
Certes, la DASEN veut établir des critères sur lesquels s’appuyer pour rendre son arbitrage sur chaque demande. Il va tout de même être bien difficile de décider quelles demandes se justifient le plus entre l’éloignement de sa famille pour de jeunes parents, la reprise progressive du travail après une maladie, les soins portés à un parent malade, les fins de carrière menant des collègues à l’épuisement…
Quoiqu’il en soit, nul besoin d’être devin pour envisager les conséquences probables si le processus devait aller au bout :
-  l’ augmentation prévisible du nombre d’arrêts maladie
-  un deuxième mouvement réduit à une peau de chagrin
-  des postes fractionnés très étendus géographiquement
-  des conditions de travail dégradées

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr