Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / carte scolaire 2015 


Pour l’Education Prioritaire dans le Gers

samedi 29 novembre 2014

Préavis de grève pour la semaine du 15 au 19 décembre
Grève le 16 décembre
Rassemblement à l’appel de la FSU le 17 décembre à 15 h 30 devant le Rectorat,

Difficile de comprendre la logique de la suppression du RRS du Garros et de celui de Cazaubon

Refonte de la carte de l’Education prioritaire :
- la Rectrice annonce qu’il n’y aura plus d’Education Prioritaire dans le Gers. Ce sont donc les écoles du secteur de Cazaubon et celles du Quartier du Garros qui sortent de ce dispositif, privant ainsi les équipes enseignantes des quelques moyens dont ils disposaient encore : élèves de 2 ans comptabilisés dans les effectifs, heures d’accompagnement éducatif ...

Que faut-il comprendre ? Incohérence ou stratégie ?
L’incompréhension, le désarroi et l’amertume des équipes sont grands.
- Pour le SNUipp/FSU32, cette décision n’est en l’état pas acceptable : nous demandons la mise en place d’un indice de ruralité dans les critères d’accès au dispositif d’Education Prioritaire ainsi que la possibilité de déroger au principe de collège de rattachement.

Lors du CDEN du 6 novembre, le Préfet et le DASEN n’ont pu qu’acquiescer à l’écoute des interventions des délégué-es du SNUipp-FSU32.
- Difficile en effet de comprendre la logique de la suppression du RRS du Garros (et celui de Cazaubon) alors que se met en place la Politique de la Ville à Auch, suite à la visite du Chef de l’Etat du 2 août 2013.

L’efficacité souffrirait moins d’un dispositif inverse, consistant à mettre en oeuvre les actions liées à la Politique de la Ville, puis à en mesurer les répercussions, enfin à en tirer les conclusions en terme d’organisation. Procéder comme le font ministère et rectorat, c’est déconsidérer l’engagement des collègues, c’est laisser entendre que leur implication dans ce quartier n’est ni nécessaire, ni justifiée.

Le ministère vient de répondre au courrier du SNUipp-FSU du 21 novembre, l’alertant sur le sort des écoles primaires dans la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.

Favorable à notre demande, la rue de Grenelle va convoquer un Comité Technique Ministériel (CTM) mi-décembre après la phase des discussions locales qui se tiennent actuellement dans les départements et les académies. Pour le SNUipp-FSU, l’objectif de ce CTM sera de s’assurer qu’aucune situation relevant de l’éducation prioritaire ne sera oubliée.

Dans son courrier, le ministère s’engage également à ce que les écoles isolées (car non rattachées à un collège REP) disposent « de moyens relevant des territoires de l’éducation prioritaire » sans préciser qu’elles bénéficieront du nouveau label REP.

Ces engagements constituent un premier pas, mais il faut maintenant aller plus loin. Le CTM, obtenu par le SNUipp-FSU, doit aboutir à classer en REP les écoles et les collèges oubliés alors qu’ils relèvent des critères de l’éducation prioritaire. Pour cela, une dotation supplémentaire est indispensable.

Le problème de fond est que le ministère a choisi de maintenir le même nombre de réseaux (écoles et collèges) en éducation prioritaire alors que les difficultés sociales se sont accentuées avec la crise.

L’enveloppe, limitée à 1 082 réseaux et basée uniquement sur la logique administrative du collège, ne permet pas de prendre en compte toutes les difficultés sociales et scolaires avérées. Enseignants et parents se mobilisent actuellement, avec le soutien du SNUipp-FSU, pour conserver ou obtenir les moyens alloués par le classement en REP.

Les habitants du Garros et les écoles se mobilisent contre cette décision injuste et incohérente, vous pourrez suivre leurs actions sur :
- leur site : http://ecoles.garros.auch.free.fr/

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr