Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CAPD 


Compte-rendu de la CAPD du 4 septembre

vendredi 5 septembre 2014

Fin des affectations du 3ème mouvement...
La CAPD a duré tellement longtemps qu’il n’a pas été possible d’aller au bout de l’ordre du jour. Le reclassement des collègues dans le corps des PE et à la hors-classe sera examiné en CAPD le 19 septembre.

Pourquoi faire simple ?
La moitié du temps a été consacré à faire le travail qui aurait dû l’être le 28 août si le DASEN avait été présent... Il a donc fallu refaire...
Les représentantEs des personnels ont ainsi demandé à ce que soient revues les situations difficiles, examinée la demande de délégation...
Les éluEs du SNUipp/FSU ont proposé que 2 mi-temps annualisés (Encausse et l’Isle Jourdain J. de la Fontaine) soient associés afin qu’un collègue puisse y être affecté libérant ainsi le remplaçant.
De même pour les demi-postes de brigade Mirande et brigade l’Isle Jourdain.

Un contexte particulier qui rajoute à la complexité
Quelques collègues sans poste étant à temps partiels, il n’a pas été possible de les affecter sur des postes (nombreux) de remplaçants...
Quelques collègues enceintes nommées très loin de chez elles ont été réaffectées...
La majeure partie des collègues sans poste était stagiaire l’an passé. Ils ne pouvaient pas été nommés sur du spécialisé ou des directions.
Lors de la phase du 3ème du mouvement, quelques collègues avec un petit barème se sont donc retrouvés sur des postes loin de chez eux.

Le DASEN a confirmé les nominations d’office dans l’ASH du 28 août, seule la composition des postes a changé suite à l’implantation de 1/2 ou 1/4 de surnombres dans les établissements spécialisés.
Conformément aux règles du mouvement, la collègue intégrée par ineat a été affecté d’office sur un poste ASH.
L’implantation d’un demi-poste supplémentaire à l’IME de Pauilhac a permis l’affectation à temps complet de la collègue déjà dans l’établissement qui a donc libéré le 1/2 tps d’Escorneboeuf.

Suite aux créations des 5 postes, et des surnombres, les collègues ont été affectés (ou réaffectés si situations jugées difficiles) dans l’ordre décroissant du barème.
A l’issue de cette opération, le DASEN s’est rendu compte qu’il s’était engagé le matin même en CTSD sur plus de surnombres qu’il n’en disposait !
- Donc, les postes d’ adj élém de Vic Fezensac et de Condom J.Ferry seront pourvus par des remplaçants.

Créer 2 postes de brigade en CTSD pour en affecter 2 à l’année sur des postes classes ne va pas améliorer la situation du remplacement dans le département !! Mais c’est un bel effet d’affichage dans la presse pour le DASEN à défaut de pouvoir affirmer que la "rentrée s’est bien déroulée".

- Mêmes causes, mêmes effets : les décharges de direction des écoles Mariane et J. Rostand à Auch n’ont pas pu être assurées.
Bizarrement l’an passé, suite à l’intégration de la ville d’Auch dans la "nouvelle politique de la ville", il n’y avait pas eu besoin de se battre, les décharges étaient prévues avant même d’être demandées par les éluEs du SNUipp/FSU.

Le manque de moyens du département est criant. La situation du remplacement est catastrophique.
Et dans le même temps, des collègues (tout le monde n’est pas conjoint d’IEN) qui ont pourtant leur exeat ne peuvent pas intégrer le département car la Rectrice (celle-là même qui n’a donné aucun poste au Gers sur les 47 qu’elle a distribué aux départements de l’Académie) bloque les inéat.
Inacceptable !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr