Retour accueil

Déclaration préalable sur les promotions, CAPD du 14 novembre 2013

jeudi 14 novembre 2013

Cela fait maintenant trois ans que la valeur du point d’indice est gelée et une quatrième année est déjà annoncée.
Résultat : une perte de pouvoir d’achat considérable pour tous les enseignants, à peine masquée la prime… qu’ils recevront cette année. L’INSEE a même reconnu, dans une note publiée cet été, que le salaire net moyen en euros avait baissé au cours des années 2010 et 2011, compte-tenu de l’inflation. En cumulé, les pertes s’élèvent à plus de 13% depuis 2000.
Une situation d’autant plus inacceptable que la rémunération des enseignants français est 16% plus basse que la moyenne des pays de l’OCDE et 20% de la moyenne des pays de l’Union Européenne.

Aujourd’hui, le seul moyen pour un enseignant de voir augmenter son salaire passe désormais par une promotion.
Et nous continuons de dénoncer le caractère injuste et arbitraire de ce système, qui témoigne surtout de l’attachement de l’administration à la notion de mérite.
Système injuste car, outre le caractère si subjectif de la note, il est entaché de problèmes récurrents :
- harmonisation des notes
- fréquence des inspections
- goulet d’étranglement à certains échelons qui retarde l’avancement des plus jeunes et empêche certains enseignants d’atteindre le 11ème échelon en fin de carrière.

Le SNUipp/FSU se prononce pour la suppression de la note dans les promotions, pour un avancement de tous au rythme le plus rapide, au même titre que d’autres corps comme les professeurs hors classe et les Inspecteurs de l’Education Nationale.
Nous revendiquons aussi une revalorisation indiciaire pour tous les enseignants, la possibilité pour tous d’atteindre l’indice 783.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr