Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / Audiences IA-DASEN 


Audience SNUipp-FSU/DASEN... du 10 juillet 2013

jeudi 5 septembre 2013

Rentrée 2013 :

Le Dasen n’a pas de réserve de postes. Or, les effectifs sont très chargés dans plusieurs écoles. Il ne pourra pas faire d’ouverture, mais affectera un collègue en surnombre, au moins là où il s’y est engagé.
Et les stagiaires ?
Nous devrions avoir une douzaine de stagiaires nouvelle formule à la rentrée. Ils peuvent effectuer au moins un tiers temps dans les écoles, mais n’y sont pas tenus. Faute de données précises, y compris sur le financement des rémunérations de ces stagiaires, le Dasen est donc pour l’heure dans l’incapacité d’organiser leur service.
Le snuipp/FSU a suggéré de les placer sur des décharges de directeurs à 3 classes.

Et les remplacements ?
La situation est inquiétante et pourrait même devenir explosive, le Dasen en a conscience. Il affectera tous les collègues en surnombre qui ne sont pas devant classe aux remplacements.
Sa priorité pour la rentrée 2014 sera la création de postes de brigades, mais pour cela il devra fermer ailleurs. Il compte sur les Communautés de Communes ayant la compétence école pour réorganiser le territoire et réaliser ces fermetures sans heurts.

Rythmes

 :
Le Snuipp/FSU a renouvelé sa demande de documents de travail pour chaque réunion du Comité de Suivi des Rythmes. Sans cela, cette instance ne serait qu’une coquille vide.
Nous avons aussi rappelé nos positions : faire en sorte que cette réforme se passe le mieux possible pour les écoles, et pour cela ne pas hésiter à pointer les difficultés qui surgissent dans divers endroits. Nous serons porteurs de propositions.
Interrogé sur le statut des enseignants se chargeant des activités d’animation après la classe, le Dasen pense qu’une demande de cumul d’emploi est nécessaire : l’employeur sera en effet la collectivité locale, et ce travail n’est pas encadré par une circulaire, contrairement aux études surveillées ou dirigées.
Il compte aussi réunir dès septembre les conseils d’écoles des communes restées à 4 jours, afin de préparer au mieux leur passage à 4,5 jours en 2014.
Cette réforme a laissé aux maires seuls la décision du passage à 2013 ou 2014.
- Le Snuipp/FSU a constaté que le sentiment général chez les enseignants était que les élus avaient désormais tout pouvoir sur l’école. C’est hélas un sentiment également partagé par certains élus qui ont cru qu’ils pouvaient aussi imposer les nouveaux horaires.
Le Dasen ne se sent pas responsable de la mauvaise interprétation de ses propos.

Direction d’école :

36 emplois d’EVS seront dédiés à l’aide administrative à la rentrée. Ils seront affectés en priorité dans les écoles à 3 classes (leur directeur ne bénéficient en effet d’aucun jour de décharge) et dans les écoles à 7, 8 et 9 classes.
Le Snuipp/FSU est très préoccupé par la dégradation des conditions de travail des directeurs, par les exigences toujours plus pressantes de l’Administration. Des discussions vont être engagées sur leur statut. Les améliorations passent-elles par là ?
Oui, le Dasen en est persuadé, leur statut doit être comparable à celui d’un chef d’établissement du second degré. Il a en effet besoin de relais dans les écoles pour faire appliquer plus efficacement les décisions de l’administration. Et parents et élus leur attribueraient une toute autre considération.
Le Snuipp/FSU pense au contraire qu’un tel statut serait nuisible au rôle d’animateur d’équipe du directeur. Et il subira des contraintes encore plus fortes de l’Administration.
- Ce qui manque, ce sont des moyens : du temps de décharge supplémentaire, une formation conséquente, une aide administrative pour tous…

Pétition de soutien à la collègue

Le Dasen a trouvé le texte de la pétition inter syndicale de soutien à notre collègue sévère et injuste. L’Inspectrice de circonscription a également été blessée et affectée. Il a le sentiment qu’il a conduit cette affaire comme il fallait, compte-tenu des éléments dont il disposait, et des demandes qui lui ont été faites.
- Le Snuipp/FSU précise que le texte s’adressait bien au Dasen, et pas à l’IEN. Cette affaire s’est achevée avec le départ en maladie de notre collègue après huit mois de souffrance. Des mesures fermes auraient dû être prises.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr