Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Retraite 


Retraites : une réforme de Tartuffe

mercredi 18 septembre 2013

Une des mesures phares de la réforme est l’allongement de la durée de cotisation. En cela, cette réforme est dans la lignée de celles des précédents gouvernements. On augmente progressivement le nombre de trimestres nécessaires pour pouvoir obtenir une retraite à taux plein, pour arriver à 43 ans de cotisations à l’horizon 2035.

Faisons le calcul : Entrée dans le métier plus tardive que dans le passé (mastérisation, concours) , mettons… à 27 ans + 43 années de cotisation = 70 ans !

Soyons sérieux ! 70 ans !
Imagine-t-on en haute sphère des enseignants de maternelle de cet âge-là accroupis auprès des tout-petits ? ou menant des activités d’EPS ? ou utilisant les dernières technologies numériques ?
Le métier d’enseignant suppose tout de même par sa polyvalence d’être en bonne forme physique, de renouveler régulièrement ses pratiques pédagogiques, d’être constamment capable de s’adapter.

- Si nos dirigeants étaient honnêtes, s’ils étaient vraiment convaincus de mener une réforme juste, ils proposeraient à minima des pistes d’aménagement de fins de carrière.

Mais non, ils font un autre calcul : les enseignants ne pourront pas tenir, ils partiront avant, avec des pensions très amputées.
Nous enseignons à nos élèves à déceler l’implicite dans les textes.
Appliquons la méthode, juste pour voir.
Quand vous lisez " allongement de la durée de cotisation ", comprenez "baisse des pensions ".

Voilà comment une réforme " juste " est en fait une réforme " hypocrite".

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr