Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Salaire et rémunérations... 


Le déclassement salarial est enfin reconnu. Il reste à prendre les bonnes décisions.

vendredi 8 février 2013

On savait déjà, grâce à l’OCDE, que les enseignants du primaire français sont parmi les plus mal payés des pays développés. Et que, toujours selon l’OCDE, ils ont aussi les plus longs temps d’enseignement devant les classes les plus chargées des pays développés. Nous pourrions ajouter que les PE d’aujourd’hui sont moins bien payés que les générations précédentes.

Que faire pour réparer cette injustice et pour que la génération actuellement en poste ne soit pas déclassée par rapport à la génération antérieure ?

Une première possibilité à court terme serait d’opter pour l’octroi d’une prime qui serait versée annuellement au personnel du premier degré, mais au-delà de la question de son montant, cela ne conduit pas à une véritable revalorisation du métier puisque cette prime ne correspondrait pas à une bonification indiciaire susceptible d’accélérer la carrière.

Une seconde possibilité, plus pérenne dans ses effets, est de reconsidérer la grille d’avancement des professeurs des écoles en autorisant une progression plus constante des augmentations de salaire au fil de la carrière. C’est l’option revendiquée par le SNUipp/FSU. Cela passerait principalement par la reconsidération de la hors classe qui, dans les faits, est très peu accessible. On pourrait ainsi envisager une grille d’avancement unique avec un étalement progressif de tous les échelons qui permettent à tous les enseignants d’atteindre, avant la fin de leur carrière, l’indice du dernier échelon de la hors classe actuelle. Cela permettrait sans doute aux enseignants d’imaginer une perspective d’évolution professionnelle à la fois plus rassurante et moins aléatoire.

Qu’est ce que la Hors Classe ?

La Hors classe correspond à une deuxième grille de rémunération, beaucoup plus avantageuse pour deux raisons :

1) On y a accès a un indice final beaucoup plus élevé que dans la Classe Normale : indice 783 correspondant à un traitement brut de 3625€ contre l’indice 658 dans la classe normale (traitement brut de 3050€au 11ème échelon). 2) Dans la Hors Classe, tout le monde passe d’un échelon à l’autre au rythme du Grand Choix.

Comment passe-t-on dans la Hors Classe ?

On est " éligible " à partir du 7ème échelon de la Classe Normale, au barème . Concrètement, dans le Gers, environ 600 Professeurs d’école sont éligibles . Le taux de 2% ne permet donc chaque année l’accès à la Hors Classe qu’à 12 ou 13 professeurs d’école, la plupart en toute fin de carrière.

Que se passerait-il si nous avions un taux de passage de 6.7% comme dans le second degré ?

Eh bien chaque année, ce sont 40 PE qui partiraient à la Hors Classe, soit la totalité des PE au 11ème échelon de la Classe Normale, dès la première année.
Cela permettrait de " désembouteiller " en quelques années les 9ème et 10ème échelons , dans lesquels les PE entrés dans les années 90 se trouvent bloqués. Et cela permettrait à tous les retraitables de partir comme professeurs Hors Classe, ce qui est loin d’être le cas actuellement.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr