Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Informations locales 


Visite du recteur dans notre département

jeudi 29 novembre 2012

Le recteur de l’Académie de Toulouse était attendu dans une école de notre département le jeudi 22 novembre pour y assister à une séance d’enseignement des langues.

Finalement il ne s’est pas présenté. La parution de notre communiqué de presse* aurait-elle modifié ses projets ? Aurait-il eu peur d’être confronté à un comité d’accueil comme c’était déjà arrivé au Lycée Pardailhan le 28 janvier 2011 ?

Excusé au dernier moment, il aurait été victime des embouteillages toulousains…

*Communiqué SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action, SUD Education du Gers

Le recteur de l’Académie de Toulouse se rendra dans notre département jeudi 22 novembre dans le cadre d’une opération de communication médiatique.

Durant ces dernières années, le recteur ne s’est pas contenté d’être le bon élève de la parole ministérielle du précédent gouvernement. Les syndicats SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action, SUD Education n’oublient pas avec quel zèle celui-ci s’est appliqué à abîmer l’Ecole publique gersoise en supprimant 49 postes d’enseignants en 5 ans, en anéantissant les RASED destinés à aider les élèves en difficulté, en faisant disparaître les moyens alloués à l’enseignement des langues vivantes étrangères. Les syndicats n’oublient pas que le recteur continue, en toute illégalité, à ne pas verser les indemnités qu’il doit aux personnels qui se déplacent dans le cadre de leurs missions. Les syndicats n’oublient pas que le recteur a perçu, en plus de son très confortable salaire, des primes annuelles de 24.000€ pour son engagement précédent.

Maladresse ou mépris, le recteur visitera notamment une école à qui il a refusé l’ouverture d’une classe au mois de septembre, et pour y assister à une séance d’enseignement de l’espagnol !

Il n’a pas demandé à rencontrer les représentants des personnels du département. Cette absence de courtoisie élémentaire ne lui permettra pas d’entendre les raisons pour lesquelles le Gers reste mobilisé pour son Ecole Publique, ni celles pour lesquelles les syndicats exigent la restitution des 49 emplois supprimés ces dernières années, la réouverture des RASED, une dotation d’urgence de 20 postes pour assurer les remplacements des congés maternité.

Monsieur le Recteur ne devra pas compter sur l’apathie des syndicats au moment de la préparation de la prochaine carte scolaire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr