Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / rythmes scolaires 


Réforme des rythmes scolaires

vendredi 16 novembre 2012

Attention à la grande déception.
Les revendications du SNUipp

Attention à la grande déception

Ce devait être une réforme ambitieuse. Le ministre annonçait « de vraies évolutions, et pas seulement des petits aménagements à la marge, si l’on veut rendre service aux élèves ». On allait voir ce qu’on allait voir. Finalement, à l’épreuve des premières propositions ministérielles, le soufflé risque bien de très vite retomber. L’année scolaire reste tout autant déséquilibrée avec le maintien du zonage des vacances de printemps et d’hiver. Pourtant, l’engagement était clair, notamment sur l’organisation de la journée de classe : « [elle] sera allégée et mieux articulée avec les temps péri-éducatifs ».

Oubliés, les grands objectifs ?

Aujourd’hui, où en est-on des objectifs affichés ? Alléger la journée scolaire à 5 heures, mettre en œuvre des activités culturelles, artistiques et sportives de qualité pour tous les enfants, garantir l’égalité de cette offre éducative sur tout le territoire, assurer la gratuité de ces activités à toutes les familles : autant d’objectifs que soutenait le SNUipp.
Si la volonté politique et les moyens ne sont pas suffisants, la réforme pourrait se résumer à ajouter l’école le mercredi matin avec des changements limités pour les autres journées. Cette nouvelle semaine ne serait pas sans ressembler fortement à celle d’avant la réforme de Xavier Darcos, faisant glisser partout le samedi matin sur le mercredi matin.

Il n’y a pas de recette magique

Une réforme des rythmes mal ficelée et peu financée risque de fragiliser les évolutions annoncées pour la refondation de l’école. A elle seule, la révision des rythmes scolaires n’est pas une recette magique pour améliorer les résultats de l’école marqués par une corrélation insoutenable entre échec scolaire et origine sociale. Pour réussir, les élèves ont besoin d’apprendre et de grandir dans de bonnes conditions pédagogiques avec des enseignants confiants, reconnus et formés.
Alors, une réforme, oui... mais réussie !

Que propose le ministre aujourd’hui ?

Après la vague de protestations syndicales, Vincent Peillon a fait de nouvelles propositions. Il réunira une table ronde sur les rythmes avec les représentants des syndicats, des collectivités locales et des familles. _ Il annonce aussi l’abandon des scénarios avancés jusqu’ici. Tout reste donc à (re)faire.

Rythme hebdomadaire Actuellement Projet n°1
ABANDONNÉ
Projet n°2 (version du 12 novembre) Revendications du SNUipp
Heures d’enseignement hebdomadaires, devant les élèves 24h
Soit 6h les lundi, mardi, jeudi et vendredi
25h
Soit 5h30 les lundi, mardi, jeudi, vendredi (dont 30 min d’aide aux devoirs) et 3h le mercredi matin
24h
Soit 5h15 les lundi, mardi, jeudi, vendredi (fin des cours à 15h45) et 3h le mercredi matin
23h
Heures annualisées 3h par semaine
soit 108h annualisées) :
- 24h pour les concertations, travail d’équipe, relation avec les parents,
- 18h animations pédagogiques
- 6h conseils d’école
- 60h aide personnalisée
2h par semaine à redéfinir pour les concertations, les animations pédagogiques, les relations aux famille les différents conseils. 3h par semaine dont la répartition n’est pas encore définie
(soit 108h annualisées) :
Des questions demeurent :
- Maintien de l’aide personnalisée ?
- Quel sera le volume horaire des animations pédagogiques ? Quand auront-elles lieu ?
- Quelle sera le temps dédié aux concertations, au travail d’équipe, aux relations avec les familles ?
- Quelle reconnaissance du temps nécessaire à la préparation de la classe ?
108h repensées :
- reconnaissance du temps nécessaire à la préparation exigeante de la classe, au travail en équipe, à la relation avec les parents et les partenaires de l’école.
- remise à plat des 18 heures annuelles de formation pédagogique. Ce temps doit être allégé et destiné à de l’animation pédagogique pour les équipes d’école. Parallèlement il faut remettre en place une formation continue, sur le temps de classe avec les moyens de remplacement correspondants.
- Abandon de l’aide personnalisée, sous sa forme actuelle, nécessité de repenser les conditions de prise en charge des élèves en difficulté repensées sur le temps de classe (« plus de maîtres que de classes », RASED...)
Total hebdomadaire 27h 27h 27h 26h
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr