Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / rythmes scolaires 


Réforme des rythmes scolaires : Propositions inacceptables en l’état !

vendredi 19 octobre 2012

Mardi 16 octobre les contours de la réforme des rythmes scolaires voulue par Vincent Peillon se sont précisés, mais pour nous, il faut encore revoir la copie.

Le projet est le suivant : 4 journées de classe de 5h30 - dont une demi-heure de travail personnel (« aide aux devoirs » ) encadrée par l’enseignant - et une demi-journée de 3 heures de classe le mercredi matin.

Du côté des élèves

La journée de classe serait ainsi réduite d’une demi-heure seulement, ce qui ne paraît pas suffisant pour qu’un réel bénéfice soit ressenti.

Des questions demeurent concernant l’aide aux devoirs : Qui est concerné ? Des petits groupes ? La classe entière ? Dans ce cas, on peut douter de l’efficacité du dispositif.
Quid des élèves de maternelle ?

Des activités culturelles et sportives seraient prises en charge en parallèle par les collectivités territoriales : il faudra veiller à ce que ne soit pas une nouvelle occasion de renforcer les inégalités entre les territoires.

Du côté des enseignants

Où sont les améliorations des conditions de vie professionnelle et personnelle ?

Le temps d’enseignement serait le suivant : 5,5 h sur 4 jours plus 3 heures le mercredi matin, ce qui revient à 25 h devant la classe entière ( contre 24 h aujourd’hui).

A cela se rajouterait un volume horaire de 2h par semaine pour les concertations, la formation pédagogique, les conseils d’école… Le service annuel des enseignants serait donc de 27 heures par semaine. Quid des animations pédagogiques ? Il est impensable qu’elles se tiennent le mercredi après-midi. Ce temps doit rester un temps personnel pour les enseignants des écoles.

La demi-journée du mercredi entraînera inévitablement une dégradation pour la vie familiale, ainsi que des frais de déplacement et de garde pour les parents de jeunes enfants.

Concernant les frais supplémentaires liés aux nouveaux rythmes, des compensations financières sont nécessaires.

Petit cas concret :
Prof d’école, mère de 3 enfants en bas-âge, affectée sur un poste à 50 km de son domicile, le changement de rythme avec le travail du mercredi (9h-12h) entraînera des frais supplémentaires :
- Assistante maternelle : les enfants seront déposés à 7h30 (prévoir 1h de trajet et 30min de préparation) et récupérés à 13h30 (prévoir 30min de correction et 1h de trajet) donc 6h de garde par enfant soit un surcoût de 60€ par semaine.
- Trajet : 50km aller-retour donc 100km par mercredi, avec une voiture consommant 6L/100km, le carburant à 1.40€/L donc un total de 8.40€ par semaine.

Ce qui fait un total d’approximativement 270€ de frais supplémentaires par mois !

Les revendications du SNUipp

Pour que l’école change vraiment, le temps de service des enseignants doit être repensé.

Le SNUipp demande que le temps d’enseignement en classe entière soit ramené à 23 heures hebdomadaires et que les 108 heures annuelles (3 heures hebdomadaires) soient repensées (cf. tableau).

Plus largement, il semble indispensable de concilier l’intérêt des élèves et des enseignants et de mettre en place un rythme de travail plus apaisé et serein en incluant d’autres paramètres tels que :
- la révision des programmes
- la baisse des effectifs
- plus de maîtres que de classe
- du temps pour dégager des possibilités de décloisonnement, de travail en équipe, de formation…

La réforme des rythmes scolaires est une affaire sérieuse : elle ne peut pas se faire sans les enseignants, qui sont les premiers intéressés et disposent d’une expertise certaine en la matière. L’avenir des conditions de vie personnelle et professionnelles des enseignants ne doit pas se décider en une semaine. Faisons-nous entendre. Il est encore de temps de renseigner le questionnaire que nous vous avons adressé. Plus nombreux vous serez à donner votre avis, plus il comptera.

Rythme hebdomadaire Actuellement Projet Revendication du SNUipp
Heures d’enseignement hebdomadaires, devant les élèves 24h Soit 6h les lundi, mardi, jeudi et vendredi 25h Soit 5h30 les lundi, mardi, jeudi, vendredi (dont 30 min d’aide aux devoirs) et 3h le mercredi matin 23h
Heures annualisées 3h par semaine (soit 108h annualisées) :
- 24h pour les concertations, travail d’équipe, relation avec les parents,
- 18h d’animations pédagogiques,
- 6h de conseils d’école,
- 60h aide personnalisée
2h par semaine à redéfinir pour les concertations, formations pédagogiques, relation aux familles et conseils. 108h repensées :
- reconnaissance du temps nécessaire à la préparation exigeante de la classe, au travail en équipe, à la relation avec les parents et les partenaires de l’école.
- remise à plat des 18 heures annuelles de formation pédagogique. Ce temps doit être allégé et destiné à de l’animation pédagogique pour les équipes d’école. Parallèlement il faut remettre en place une formation continue, sur le temps de classe avec les moyens de remplacement correspondants.
- Abandon de l’aide personnalisée sous sa forme actuelle, nécessité de repenser sur le temps de classe la prise en charge des élèves en difficulté (« plus de maîtres que de classes », RASED...)
Total hebdomadaire 27h 27h 26h

Certes les enseignants français travaillent moins de jours par an que la moyenne des pays de l’OCDE mais ils donnent 918 heures de cours par an, largement plus que la moyenne de l’OCDE (782 heures).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr