Retour accueil

Vous êtes actuellement : NOS ACTIONS  / Déclarations 


Déclaration préliminaire de la FSU du Gers, CTSD du 5 septembre

mercredi 5 septembre 2012

Et maintenant, passer aux actes...

Le gouvernement a donné une feuille de route des concertations et négociations à l’issue de la conférence sociale. La concertation pour une nouvelle loi d’orientation et de programmation pour l’Ecole est lancée...

À la clé, la priorité accordée à la maternelle et à l’élémentaire, 60 000 créations de postes, une nouvelle formation avec la création d’Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), une révision des rythmes scolaires, une reconnaissance de la valeur professionnelle des enseignants... La mise en œuvre des premiers changements est prévue pour la rentrée prochaine.

Des dossiers prioritaires pour la FSU
Depuis le début des travaux, la FSU a avancé un grand nombre de propositions concrètes pour améliorer notre système éducatif marqué par un déterminisme social insoutenable et des conditions d’exercice du métier difficiles. Très clairement, avec les enseignants, la FSU est déterminée à changer la donne :
- celle de l’échec scolaire qui n’est pas une fatalité et contre lequel les enseignants doivent avoir les moyens d’agir ;
- celle de l’engagement budgétaire qui doit être marqué par un investissement significatif et s’inscrire dans la durée après des années d’asphyxie ;
- celle des conditions de vie professionnelle et personnelle des enseignants qui doivent être formés, reconnus et revalorisés.

Nous prenons acte de votre invitation le 12 septembre au colloque sur la refondation de l’école. Et nous demandons à ce que l’ensemble des personnels soient associés à la concertation par l’organisation d’une journée banalisée dans la période.

Sans conteste, un climat d’écoute propre à un dialogue social de qualité a été restauré. Il s’agit maintenant de passer aux actes.

Et maintenant, c’est la rentrée…

On la dit sereine et calme.... Comment pourrait-il en être autrement puisqu’une fois de plus le département va vivre au dessus de ses moyens.
Dans le 1er degré, encore une rentrée avec du surnombre qui cache la misère :
- pas de poste pour une ouverture, un surnombre est là
- pas de remplaçant, un surnombre est là...
Il y a fort à parier qu’à l’issue de ce CTSD, peu de partenaires seront mécontents.
- Et pourtant, qu’en est-il de la scolarisation des 2 ans, des postes RASED, en établissements spécialisés ?

Ce ne sont pas les 5 postes arrivés en juillet pour le 1er degré qui ont changé la donne au regard des 42,5 perdus en 2 ans.
Les 4 moyens supplémentaires pour les collèges ? D’après le Recteur l’administration centrale elle-même trouve le 2ond degré sous-doté dans l’académie…. C’est dire si c’est peu de chose...

Une rentrée sereine et calme, l’illusion perdure cette année encore… si on ne veut pas que le retour à la réalité soit violent à la prochaine rentrée, il est urgent de passer aux actes.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr