Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / Audiences IA-DASEN 


Rencontre SNUipp/FSU - DASEN du 12 juin 2012

jeudi 28 juin 2012

1. Affaire de Nogaro : il faut un geste symbolique fort ; 2. Carte scolaire : qui va piloter ? ; 3. Communication des Ecoles ; 4. EVS ; 5. Rythmes scolaires

1. Affaire de Nogaro : il faut un geste symbolique fort

Le SNUipp/FSU réaffirme son soutien à la collègue ainsi qu’à l’équipe, et rappelle la ferme condamnation qu’il a exprimé à l’encontre de La Dépêche. Dès que le jugement sera prononcé, nous souhaitons que l’Education Nationale, par la voix du DASEN, exprime également son soutien et son entière confiance à l’enseignante et aux collègues. Nous proposons un geste symbolique fort.

Le DASEN entend et note notre demande. Il précise que, tant que l’instruction n’est pas close, il ne peut pas communiquer.

2. Carte scolaire : qui va piloter ?

Le SNUipp rappelle que la carte scolaire ne doit être l’objet d’aucune pression d’élus, quels qu’ils soient, quelle que soit leur chapelle. Concernant les futures dotations et leur implantation, nous demandons la tenue d’un CTD qui examinera et fera des propositions au vu d’éléments objectifs.

Le DASEN précise que c’est encore lui qui fait la Carte scolaire, mais il ne proteste pas quand nous lui disons qu’il aura certainement à subir des pressions.

Des élus du secteur de Mirande demandent un ré-examen de l’organisation du tissu scolaire. Cette demande est certes de leurs compétences : toutefois une nouvelle organisation ne doit pas conduire à briser l’équilibre précaire de certains RPI. Les enjeux politiciens ne doivent pas primer sur l’organisation pédagogique, ni conduire au renforcement de l’école privée du secteur.

Le DASEN rencontrera le président de la Communauté des communes qui a pris la compétence école. D’autres réflexions de fond sont menées dans d’autres secteurs, Condom notamment.

3. Communication des Ecoles

Pour le SNUipp, contrairement à une idée reçue, les écoles publiques n’ont pas à rougir de leurs résultats et de leurs initiatives vis à vis du privé, bien au contraire. Mais nos collègues hésitent à communiquer, de crainte de cultiver la concurrence entre écoles publiques, ou d’instaurer un climat à l’anglo-saxonne (l’enseignant se montre pour "mieux se vendre"). Le SNUipp est partisan d’une réflexion qui pourrait préciser une sorte de charte morale contribuant à renforcer l’Ecole Publique .

Contrairement à de précédents IA, le DASEN ne souhaite pas prendre en main la communication des écoles. Il nous affirme qu’il a confiance dans la grande majorité des enseignants. Toutefois, comme le SNUipp/FSU, il s’interroge également sur la manière d’éviter les dérives qui peuvent avoir lieu.

4. EVS

Le SNUipp rappelle avoir déjà communiqué le nom des personnels dont le contrat inférieur à un an ne permettait pas l’annualisation (selon les propres critères de l’administration). Aucune compensation financière ni horaire n’ont pu être données à ces personnels... Reste l’engagement de l’ancien secrétaire général, au nom de l’administration de les basculer prioritairement sur des postes d’auxiliaires de scolarisation.

Le DASEN nous assure qu’il va examiner les choses, et regarder attentivement les CV car il maintient le critère établi par son prédécesseur : avoir le bac. Par ailleurs, il nous informe d’une évolution sur les recrutements : plus de facilité pour les + de 50 ans, la condition de durée de chômage n’existe plus, pour les autres réduction de 12 mois au lieu de 24 mois de cette durée. Il y aurait 30 à 40 recrutements d’ici fin juin.

Le SNUipp réitère sa demande de prise de contact par les services avec les directeurs d’école avant la nomination pour éviter de créer des situations pouvant devenir conflictuelles ou ingérables.

Le DASEN trouve cette demande fondée.

5. Rythmes scolaires

Après les annonces contradictoires du ministre, nous souhaitons savoir si des orientations sont programmées. Pour le SNUipp/FSU, aucune décision ne doit être prise sans que les enseignants aient pu donner leur avis.

Rien de palpable n’est lancé. Pour le DASEN, cette réflexion implique la participation de nombreux partenaires qui, selon leur positionnement (économique, familial, chrono-biologique,…) n’auront pas la même approche.

CQFD.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr