Retour accueil

Vous êtes actuellement : AESH-AED-CUI 


EVS : un nouvel avenant au contrat au 1er mai 2012

mardi 1er mai 2012

L’annonce de la modification des horaires des personnels EVS, embauchés sous contrat CUI, a surpris. Elle a parfois créé un certain émoi et quelques inquiétudes. C’est pourtant l’aboutissement d’une bagarre menée conjointement par des EVS et le SNUipp pour le rétablissement de leurs droits.
Tentons donc d’y voir plus clair.

A compter du 2 mai 2012, les personnels EVS vont à nouveau travailler 20h par semaine. Pourquoi ?

- C’est un juste retour des choses.
En juin 2011, les EVS du Gers ont vu leur temps de travail passer arbitrairement de 20h à 24h hebdomadaire, sans augmentation de salaire (650 euros env.), au prétexte que leur emploi du temps devait être annualisé. Dès son application, cette mesure, parfaitement illégale, a été contestée par le SNUipp.

Pourquoi cette décision maintenant ?

Parce que Recteur savait qu’il était dans l’illégalité. Il n’a pas pris le risque de perdre devant le SNUipp qui le menaçait d’accompagner les EVS auprès de la DIRECCTE (ex-Inspection du Travail), menace qui serait suivie de recours administratifs.

Est-ce une régression pour les EVS ?

A partir du 2 mai, les personnels en CUI vont travailler 20h par semaine, payés 20h, pas une de moins, jusqu’à la fin de leur contrat, y compris pendant les congés scolaires, comme c’était le cas auparavant.

Quelles incidences pour l’organisation des classes ?

L’administration avait agi à la légère. Le retour à une situation « normale » va donc s’opérer au détriment des enfants accompagnés et des enseignants. Elle perturbera l’organisation des classes. Aucune compensation horaire n’est à espérer dans l’immédiat. Aucune embauche nouvelle n’est prévue.
En conséquence, nous vous conseillons d’adresser directement les parents à l’IEN ASH afin qu’il assume et gère les situations nouvelles ainsi créées.

La situation est-elle maintenant définitivement clarifiée ?

C’est un fait, le Secrétaire Général et l’IA n’ont jamais mis en cause notre lecture du droit. Mais il reste, ici et là, dans l’administration, des personnes qui cherchent encore des poux.

Conclusion ?

Pour accompagner les enfants, il faut créer de vrais emplois. La précarité n’est pas la solution. Le futur Président peut donc compter sur les enseignants et sur le SNUipp pour le lui rappeler.

Pour en savoir plus et pour mesurer le chemin parcouru : Compte-rendu de la réunion EVS du Mercredi 21 décembre 2011

EVS : le SNUipp rencontre le Secrétaire Général de l’Inspection Académique

EVS : annualisation abusive du temps de travail : le SNUipp/FSU écrit à l’administration

Les droits des EVS enfin reconnus !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr