Retour accueil

Carte scolaire : l’inacceptable !

vendredi 13 janvier 2012

Le Recteur a confirmé hier (12 janvier) la suppression de 227 emplois dans le 1er degré, 70 emplois 2nd degré et 17 emplois d’administratifs.

Le Recteur a confirmé hier la suppression de 227 emplois dans le 1er degré, 70 emplois 2nd degré et 17 emplois d’administratifs.

Les écoles du Gers sont taxées de 12 postes classes et de 13 postes hors la classe, ainsi que des emplois des intervenants extérieurs en langue.

Au terme de la carte scolaire, il ne devrait rester qu’une « antenne » RASED par circonscription, les postes E et G faisant les frais de cette désorganisation.

Quand la communication devient propagande

Dans ce contexte effroyable pour l’Ecole, nous sommes scandalisés par les mensonges auxquels se livre le Recteur (cf la Dépêche et Sud-Ouest de ce 13 janvier) qui maquille honteusement le nombre des taxations :
- le lecteur lambda lira que le Gers perd 13 emplois et non pas 25 !
Avec des comportements malhonnêtes comme celui-là, allez enseigner l’éducation civique ou la morale !

La réaction doit être à la hauteur

Il n’y aurait rien de pire que de faire le dos rond en attendant d’éventuels jours meilleurs.
- C’est maintenant et le plus longtemps possible qu’il nous faut contester ces choix et ces orientations, en revendiquant haut et fort l’exigence d’un Service Public d’Education de qualité.
Car enfin, pourquoi ce qui était possible dans un pays moins riche il y a 10, 20 ou 30 ans ne le serait-il plus aujourd’hui ?
La vérité, c’est que leur crise et leur dette servent de prétexte à une entreprise de casse des acquis.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr