Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CAPD 


Compte-rendu de la CAPD du 24 novembre 2011

vendredi 25 novembre 2011

CAPD formation continue et promotions

Formation continue : un certain malaise

• Le nombre de candidatures aux stages a diminué de 18%. Face à cette situation, le SNUipp/FSU a demandé de re-mettre en place le Groupe de Travail préliminaire, dès février. Ce groupe de travail serait chargé de réfléchir sur les besoins réels des enseignants et sur le calendrier, afin d’éviter notamment que tous les stages à public désigné ne soient programmés en début d’année scolaire.
L’Inspecteur d’Académie répond favorablement à notre demande.

• Deux stages (Compréhension des textes C2-3 et compréhension en maternelle) sont remplacés par des étudiants ayant réussi l’écrit du concours des PE. Or, ils ne sont que 3 dans le Gers. Peut- être viendra-t-il s’y ajouter quelques étudiants d’autres départements.
En conséquence, les collègues retenus par la CAPD n’ont pas la garantie absolue de pouvoir suivre ces stages.

• Vingt-trois étudiants doivent effectuer un stage d’observation et de pratique accompagnée. L’IA a fait le choix de faire appel à cinq maîtres formateurs et à des enseignants volontaires, joliment dénommés maîtres d’accueil temporaire.
La position du SNUipp/FSU n’a pas changé : il faut faire appel aux maîtres formateurs en priorité.

Promotions

Comme l’an dernier, les collègues promus ne verront leur salaire augmenter (avec effet rétroactif) qu’en février ou mars 2012. Pas de petites économies !
Lisez le compte-rendu de la page 4.
Les collègues syndiqués, ainsi que tous ceux qui ont envoyé une fiche, ont reçu un courrier du SNUipp/FSU sur leur situation.

Animations pédagogiques

nous demandons à certains IEN se calmer

Le SNUipp/FSU a rappelé que les raisons du mécontentement grandissaient chez les collègues et étaient amplement justifiées.
Quelques exemples :

-  les animations pédagogiques sont implicitement présentées comme étant obligatoires, alors que ce ne sont que des invitations. Le Snuipp/FSU rappelle que ce sont uniquement les heures qui sont obligatoires et que les collègues peuvent rester dans leur école ce jour-là.

-  Des feuilles de présence, nouveauté dans notre département, sont données à émarger aux participants. Pour le SNUipp/ FSU , des invitations ne peuvent donner lieu à un contrôle.

-  Des collègues n’ayant pas émargé se voient interpelés par mail par leur IEN.

-  De même pour ceux qui ne se sont pas inscrits.

-  Un autre se voit demander des comptes sur l’avancement de son travail en rapport avec les contenus de la dernière animation pédagogique.

Toutes ces injonctions sont mal ressenties et s’ajoutent aux pressions multiples qui pèsent sur notre profession. Et cela d’autant plus qu’elles sont injustifiées sur le plan réglementaire.

L’Inspecteur d’Académie, ainsi que le Secrétaire Général de l’Académie qui est le garant de la réglementation, conviennent du caractère facultatif des animations pédagogiques et du caractère obligatoire des 18 heures.

L’IA considère comme normal que les collègues souhaitant rester dans leur école rendent compte à leur IEN du travail effectué pendant ces heures (projet de cycle, socle, projet de l’école, progression,..). Il justifie les inscriptions par des nécessités d’organisation.

En conséquence les collègues inscrits aux conférences qui ne reçoivent pas de convocation peuvent rester dans leur école. Aucune pression ne doit être acceptée. Le SNUipp/FSU sera immédiatement informé en cas de problème.

ARIA, le logiciel de la suspicion

Depuis octobre, l’administration planche sur la mise en place d’un nouveau logiciel destiné à la gestion des remplacements.
En cas d’absence de justificatif sous 48H, tout collègue absent verra son salaire amputé. Les collègues parents de jeunes enfants sont particulièrement visés par ce contôle, et devront obligatoirement passer par le médecin de famille en cas de rhume du petit dernier. Ce qui contribuera à la bonne santé de la Sécu .

Ajoutons que les remplaçants ne toucheront les indemnités seulement si le justificatif est bien parvenu. Nouvel élément de discorde dans les écoles. Nous vérifierons le caractère légal de cette menace.
Faut-il voir un hasard si ce logiciel est mis en place au moment même où le gouvernement instaure un jour de carence dans la fonction publique ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr