Retour accueil

Vous êtes actuellement : SOCIETE  / Laïcité - neutralité 


Et bien non, le public et le privé ce n’est pas pareil !

vendredi 24 juin 2011

Il est de plus en plus fréquent de voir des maires ou des principaux de collège convier les enseignants du public et du privé à des réunions communes. On peut assister aussi à des spectacles scolaires réunissant les élèves des écoles publiques et privées sur la même estrade. Des manifestations culturelles, parfois sous l’égide d’ un IEN, rassemblent ces mêmes élèves .

L’idée semble se généraliser, y compris chez des collègues, " que public et privé c’est pareil ; qu’elles accueillent avant tout des élèves, foin des vieilles rivalités remontant à un autre siècle, après tout l’école privée assure aussi une mission de service public."

Et bien non, ce n’est pas pareil ! Un service public doit être gratuit, laïc et accessible à tous.
-  l’école privée n’a pas l’obligation de gratuité,
-  l’école privée n’est pas laïque,
-  l’école privée peut choisir et refuser des élèves. L’école privée n’est pas un service public, et ses valeurs sont foncièrement différentes de celles qui fondent notre école républicaine.

D’où vient l’érosion de ces valeurs largement partagées il n’y a pas si longtemps par l’ensemble de la société ? L’exemple vient d’en haut : tout le monde garde en mémoire le discours du Président de la République devant le Pape sur l’instituteur et le curé ; on se souvient aussi de ministres assistant dans le cadre de leur fonction à des messes de béatification…

Nous craignons que cette confusion de valeurs entretenue par le gouvernement ne prépare l’opinion au démantèlement de l’école publique qui est déjà en cours, car plus que par des entorses à la laïcité, c’est bien par des choix politiques que l’école républicaine est mise à mal :
-  2 fois plus de postes supprimés dans le public que dans le privé à effectif égal,
-  une loi ( la loi Carle ) obligeant les communes à financer la scolarisation des élèves accueillis par des écoles privées extérieures…

Cette croisade contre l’école portée par les mouvements ultra-libéraux s’inscrit au cœur de la réforme économique menée par l’actuel gouvernement. Nous réaffirmons qu’il n’y a qu’une École de la République et que la vigilance de chacun d’entre nous est indispensable à sa défense.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr