Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / Conseil de formation 


Avis de sécheresse sur la formation continue

L’état de catastrophe naturelle bientôt décrété

vendredi 10 juin 2011

Seulement 9 brigades formation continue,
de plus en plus de stages à public désigné...
- et pourtant la formation continue est un DROIT

Cette année plus encore, les possibilités pour partir en formation continue s’amenuisent. De fait, avec seulement 9 brigades stages à la rentrée (1 poste de brigade a été fermé), il est difficile d’envoyer les personnels en formation.

Au-delà de cet état de fait, les choix de formation sont également restreint car la plupart des stages sont à public désigné.
Le SNUipp/FSU a rappelé qu’elle déplorait une telle pratique de plus en plus fréquente qui privait un certain nombre de collègues qui pouvaient être interessés par certains stages sans être directement concernés ou peuvent être concernés, notamment dans le domaine de l’ASH, parce que le diagnostic n’est pas encore posé (par exemple pour le stage "troubles envahissants du développement"). Et puis, les collègues n’auraient-ils pas le droit de se former en vu d’un projet de réorientation vers le spécialisé, tout simplement ?

Deux stages sont prévus concernant les enfants nouvellement arrivés en France (ENAF). L’IEN ASH a proposé que les écoles d’Auch Arago et , ayant une CLIN, laissent la place aux autres collègues du département.
Il a également proposé d’ouvrir ce stage aux collègues du second degré, très demandeurs de ce type de stage.

Le SNUipp a rappelé qu’il avait appris lors du dernier CTP que le moyen sur la CLIN alloué au 1er degré était en fait à mi-temps sur le second degré (à Salinis) et qu’il serait peut être temps d’arrêter de ...

Ces stages sont de courte durée. Les problématiques abordées ne seront pas les mêmes pour les collègues du second degré que pour ceux du premier degré.
Nos collègues ont besoin de ce temps précieux pour relacher la pression, échanger avec d’autres collègues qui rencontrent les mêmes difficultés. Les collègues du second degré sont face à ces élèves sur une journée entière de classe, pas seulement sur une heure.

Quant aux autres stages proposés, ils ne laissent guère le choix. La plupart tournent autour du scocle commun, de l’analyse des évaluations nationales.

Un point positif tout de même pour les enseignants de maternelle, une semaine sur l’enseignement en maternelle mais là encore les personnes "chanceuses" seront peu nombreuses.

Quant aux deux stages de compréhension au cycle 2/3 et celui en maternelle, ils seront remplacés par des M2 lors de leur stage en responsabilité.
Cependant, comme il n’y aura qu’un maximum de 25 étudiants, l’IUFM est en train de négocier pour que tous les étudiants, et non pas simplement ceux qui seraient admissibles, puissent faire les stages.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr