Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / CTSD et CDEN 


Les R.P.I , une réussite et un patrimoine commun

jeudi 10 mars 2011

CDEN 1er mars 2011 – intervention FSU

Au début des années 90, alors que d’autres départements ruraux résistaient à l’idée d’organiser leurs écoles en Regroupements Pédagogiques Intercommunaux, le Gers a su et pu faire le pas en dépassant les querelles de clochers.
Dans un contexte marqué à l’époque par la chute des effectifs et parfois par la tentation de tout regrouper au chef-lieu de canton, le choix du maintien d’un réseau d’écoles rurales et la volonté d’améliorer l’accueil des petits ruraux ont prévalu.

Cette ambition fut partagée et portée par toute la communauté éducative et les institutions dont
- les maires et les élus municipaux qui ont permis de faire reculer les barrières culturelles, engageant des travaux qui ont permis l’accueil des tout-petits qui n’étaient pas scolarisés jusqu’alors ;
- le Conseil Général qui, en charge du transport scolaire, a modifié la carte des ramassages pour offrir un transport adapté à la nouvelle configuration des écoles ;
- les enseignants et les parents qui ont encouragé la mise en place de telles structures ;
- l’Education Nationale qui a donné la cohérence et porté l’ambition d’un tel projet.

Presque vingt ans après, un bilan complet resterait à entreprendre :
retenons pour l’instant
- que cette organisation a permis de passer un cap difficile en n’accentuant pas la désertification ;
- que pendant plusieurs années 65% des enfants de deux ans ont pu être scolarisés dans les écoles du Gers ;
- que l’image du service public d’éducation en a été valorisée.

Aujourd’hui, en retirant de manière injustifiée près de 20 emplois dans les écoles, en promettant de passer à la vitesse supérieure l’an prochain (il est déjà question de 40 emplois supprimés), le ministère remet en cause l’édifice des écoles que nous avons bâti ensemble.

Il y a 3 ans, nous écrivions et signions ici-même une Charte qui fixait comme objectif « Le maintien d’un réseau scolaire rural de proximité ». Par sa politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, le gouvernement méprise les territoires ruraux.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr